Rechercher

Deux sœurs survivantes de la Shoah meurent à dix jours d’intervalle

Ruth Scheuer Siegler et Ilse Scheuer Nathan, qui ont survécu ensemble à Theresienstadt, Auschwitz et Stutthof, sont restées inséparables toute leur vie

Ruth Scheuer Siegler. (Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Ruth Scheuer Siegler. (Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Deux sœurs originaires d’Allemagne qui ont survécu à la Shoah dans leur jeunesse et qui ont par la suite refait leur vie aux États-Unis, sont décédées à quelques jours d’intervalle dans l’Alabama, a rapporté la presse américaine.

Ilse Scheuer Nathan est décédée le 23 août dernier à l’âge de 98 ans. Ruth Scheuer Siegler est elle décédée le 3 septembre à l’âge de 95 ans, a rapporté le Centre d’éducation sur la Shoah de l’Alabama.

Les deux sœurs sont nées en Allemagne dans les années 1920, à l’aube du nazisme. Elles ont perdu leurs parents et leur frère aîné dans la Shoah.

Après avoir survécu ensemble aux camps de la mort nazis de Theresienstadt, Auschwitz et Stutthof et à une marche de la mort, les deux femmes sont restées inséparables toute leur vie, a indiqué le centre dans un communiqué.

« Elles étaient toujours ensemble », a déclaré au site Al.com Ann Mollengarden, directrice de l’éducation du Alabama Holocaust Education Center. « Quand Ilse est morte, je pense que Ruth était prête. »

Les deux filles ont été séparées de leurs parents au début de 1944 au camp de Birkenau, et ne les ont depuis plus jamais revus, indique leur biographie. Leur frère est lui aussi mort dans un camp en Allemagne peu avant la Libération.

« Les filles travaillaient à transporter des briques d’un bout à l’autre du camp pendant des heures d’affilée. Ilse a également cousu des étuis d’armes à feu et des uniformes. Travaillant près des fours crématoires, elles ont vu les montagnes de chaussures, et ont réalisé que leurs codétenus étaient tués et incinérés », indique la biographie.

Ilse Scheuer Nathan. (Capture d’écran YouTube ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

À leur arrivée aux États-Unis, elles ont travaillé ensemble dans une usine de gants et ont appris l’anglais dans des cours du soir et en regardant des films.

Les deux femmes ont épousé deux survivants de la Shoah allemands en 1949. Ilse a épousé Walter Nathan et ils ont eu deux enfants et cinq petits-enfants. Ruth a épousé Walter Siegler et ils ont eu trois enfants et sept petits-enfants.

Ruth et Walter Siegler ont déménagé à Birmingham (Alabama) en 1960 pour être plus proches de Ilse et Walter Nathan, qui vivaient déjà dans la région.

Les deux femmes, qui ont témoigné au sujet de la Shoah, étaient toutes les deux veuves depuis plusieurs années. Elles sont restées unies jusqu’à leur mort et vivaient à proximité immédiate l’une de l’autre. Elles expliquaient que la foi les avaient aidées à reprendre le cours de leur existence après le traumatisme de la Shoah.

Ruth Siegler a publié ses mémoires, My Father’s Blessing, comprenant des articles et des photographies sur sa vie après la Shoah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...