Rechercher

D’importants travaux de rénovation prévus à la résidence du Premier ministre

Les travaux visent à améliorer l'esthétique et la sécurité - une reconnaissance des plaintes du couple Netanyahu sur le délabrement des lieux

La résidence du Premier ministre de la rue Balfour à Jérusalem. (Crédit : Yaakov Saar / GPO)
La résidence du Premier ministre de la rue Balfour à Jérusalem. (Crédit : Yaakov Saar / GPO)

Les responsables prévoient de lancer d’importants travaux de rénovation à la résidence du Premier ministre située à Jérusalem. L’habitation subira des travaux d’embellissement et de renforcement de la sécurité à cette occasion, a fait savoir dimanche la Douzième chaîne.

Selon le reportage, les officiels veulent profiter de l’opportunité offerte par la non-utilisation des lieux par le chef du gouvernement actuel, Naftali Bennett, pour se mettre à l’ouvrage. Les travaux pourraient durer jusqu’à un an.

Bennett – au grand mécontentement de ses voisins – a décidé de rester habiter chez lui, à Raanana, et il n’a jamais dormi à la résidence depuis le début de son mandat. Il n’y a par ailleurs reçu aucun dirigeant.

Le principal objectif de ces rénovations – qui n’en sont pour le moment qu’au stade de la planification – sera de moderniser le système de sécurité sur le site.

Le reportage, qui a cité des sources au sein de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, a fait savoir qu’en plus de systèmes de sécurité plus avancés, l’habitation n’était pas appropriée pour accueillir actuellement un Premier ministre en l’absence d’infrastructures de commandement et de contrôle pourtant indispensables pour superviser une crise majeure depuis la résidence.

Aujourd’hui, le Premier ministre doit se rendre à son bureau avoisinant pour faire face aux situations d’urgence.

Les services de sécurité veulent également améliorer la capacité d’évacuation du chef de gouvernement de son domicile en cas de crise, a précisé la chaîne qui n’a pas donné d’autres détails.

Il y avait fréquemment eu, ces dernières années, d’importantes manifestations organisées aux abords de la résidence contre le Premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu. A une occasion, il aurait été précipitamment emmené dans une pièce blindée après que les protestataires, qui réclamaient sa démission, sont parvenus à franchir un poste de la police qui avait été érigé devant le complexe.

Des manifestants anti-Netanyahu se rassemblent devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem le 20 mars 2021, quelques jours avant les élections en Israël. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Ces rénovations comprendront également une remise en état du système électrique, du système de plomberie et des travaux d’embellissement généraux – enduits, peintures et une nouvelle cuisine.

Le reportage n’a pas précisé le coût de ces travaux.

Cette information confirme les plaintes de Benjamin Netanyahu et surtout de son épouse, Sara, qui déploraient l’état de profond délabrement de la résidence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...