Discrimination sur le marché du travail israélien ?
Rechercher

Discrimination sur le marché du travail israélien ?

Un patron aurait suggéré à un employé arabe de changer de prénom

Manifestation contre la discrimination raciale à l'extérieur de la Knesset le 18 janvier 2012 (Crédit : Uri Lenz/ Flash90)
Manifestation contre la discrimination raciale à l'extérieur de la Knesset le 18 janvier 2012 (Crédit : Uri Lenz/ Flash90)

Abdullah Sabih diplomé en ingénierie avec les honneurs a des difficultés à trouver du travail, rapporte le site d’information israélien Ynet.

Selon ses propos, il est victime de discrimination à cause de son nom.

Après des dizaines d’entretiens qui se sont tous conclus par des refus, un employeur lui aurait suggéré de changer de nom.

Lors de son premier jour de travail, le patron d’Abdullah Sabih lui a dit :
« Je vous demande de ne pas travailler en utilisant votre prénom ‘Abdullah’ parce qu’il y a des gens racistes dans ce pays. »

Le jeune ingénieur a alors accepté. Il explique qu’il s’est retrouvé dans une position dans laquelle il ne pouvait pas dire non.

Bien qu’il ait accepté, le jour suivant la direction a licencié Abdullah Sabih pretextant que le profil du jeune homme ne correspondait pas à la position.

Ce dernier attend toujours de recevoir son salaire pour sa journée de travail.

Abdullah Sabih, diplômé d’un master, explique qu’il continuera jusqu’au doctorat, du fait de l’impossibilité de trouver un travail dans sa branche. Il travaille actuellement chez Cofix, la chaîne israélienne qui vend ses produits à 5 shekels.

Il conclut ainsi son témoignage à Ynet : « Je me suis battu pour exceller pendant mes études, avec l’espoir que cela m’aiderait sur le marché du travail, mais les employeurs semblent favoriser d’autres diplômes, sans que ces derniers aient reçus les honneurs, à ma place ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...