Documentaire exclusif : Serge Moati au coeur des attentats de janvier 2015
Rechercher

Documentaire exclusif : Serge Moati au coeur des attentats de janvier 2015

Le 7 janvier dernier, le journaliste réalisait un reportage sur le ministère de l'Intérieur ; il ne se doutait pas qu’un drame de l’ampleur de "Charlie Hebdo" allait le plonger au coeur de la traque anti-terroriste

Serge Moati au 24e Festival du Livre de Mouans-Sartoux, en 2011 (Crédit  : Frantogian/CC BY SA 3.0)
Serge Moati au 24e Festival du Livre de Mouans-Sartoux, en 2011 (Crédit : Frantogian/CC BY SA 3.0)

Depuis l’automne 2014, Serge Moati travaillait à la réalisation d’un sujet sur la Place Beauvau, rapporte le Point. Il avait achevé le montage de plus de 250 heures de rush lorsque les attentats de Charlie Hebdo ont été commis.

Il se rend d’abord sur les lieux du drame puis immédiatement au ministère de l’Intérieur.

Une cellule interministérielle de crise est directement mise en place (présidée par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve). Le plan Vigipirate alerte attentat est actionné. L’accord est tacite, Serge Moati, pourra y filmer ce qui s’y passe.

Serge Moati, caméra à la main, est alors le témoin privilégié du contenu des discussions de la cellule de crise. De cette immersion, le réalisateur en tire un documentaire, « L’intérieur, au coeur de la crise », diffusé ce lundi 15 juin 2015 sur France 3 à 22h25.

Serge Moati, révèle à l’AFP, avoir été étonné par sa découverte des sous-sols du ministère.

Bien qu’immerger dans les entrailles de ce bâtiment depuis plusieurs mois, il découvre l’envers du décors. Des pièces ultra-sécurisées dont il ne sortiront pas pendant quatre jours. Ce « dispositif inédit » est mis en place par le ministre lui-même, qui fait preuve d’un sang froid à toute épreuve, selon le journaliste.

L’assaut final est décidé depuis le centre de commandement. Il faut gérer à la fois les frères Kouachi, reclus dans l’imprimerie de Dammartin, et Amedy Coulibaly, qui a pris en otage des clients de l’Hyper-Casher de la porte de Vincennes.

Le GIGN et le RAID travaillent pour la première fois ensemble. Les premiers couvrent les zones hors Paris et les second se chargent de la région parisienne.

Le documentaire de Serge Moati, revient sur ces heures d’angoisse, permettant une immersion totale au coeur de la prise de décision.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...