Don d’organes : Le 3e soldat mort après l’accident de la route sauve 6 personnes
Rechercher

Don d’organes : Le 3e soldat mort après l’accident de la route sauve 6 personnes

Shiloh Siman-Tov, 23 ans, a été salué par sa soeur pour avoir toujours tenté d'aider autrui et pour avoir enseigné le bonheur aux autres

Les funérailles du sergent Shiloh Siman-Tov, le 20 février 2018 (Capture d'écran :  Walla)
Les funérailles du sergent Shiloh Siman-Tov, le 20 février 2018 (Capture d'écran : Walla)

Un soldat de l’armée israélienne décédé quelques jours après un important accident de la route au cours duquel deux autres militaires ont également perdu la vie a été enterré mardi, quelques heures après que ses organes ont aidé à sauver six personnes.

Shiloh Siman-Tov, 23 ans, est mort lundi, quelques jours après avoir été grièvement blessé dans un accident survenu sur la Route 6, lorsqu’un camion est entré en collision avec le convoi dans lequel il se trouvait.

Le coeur de Siman-Tov a été transplanté chez un malade de 59 ans à l’hôpital de Sheba et son foie a été greffé à un patient de 39 ans à l’hôpital de Beilinson. L’un de ses reins a été donné à une personne âgée de 35 ans et l’autre à un enfant de 11 ans de l’hôpital Rambam. Le lobe de son foie a été greffé à une fillette âgée de deux ans et demi seulement, à l’hôpital pour enfants Schneider.

Lors de ses funérailles qui ont eu lieu mardi à Petah Tikva, le jeune homme a été salué pour sa nature généreuse, l’un de ses officiers notant qu’il « aura sauvé six vies même dans sa mort ».

La soeur de Siman-Tov, Rotem, a expliqué dans son éloge funèbre qu’il était la personne qu’elle avait le plus aimée. En larmes, elle a ajouté que « Dieu cherchait des volontaires et tu as été le premier d’entre eux, comme tu l’as toujours été en toutes circonstances ».

Elle a poursuivi en disant qu’il avait laissé derrière lui une dernière volonté : celle de « toujours être heureux ».

Shiloh Siman-Tov (Crédit : autorisation)

Siman-Tov, qui habitait l’implantation de Tzufim en Cisjordanie, a été également salué par son commandant. « Tu aidais et tu apportais ton assistance à chaque fois qu’on te le demandait. Shiloh était connu comme une personnalité souriante et humble, qui faisait tout en donnant le meilleur de lui-même ».

Son cousin, Neria Avodram, a déclaré avant les funérailles que Siman-Tov aimait aider les autres et qu’il avait eu de multiples activités bénévoles, notamment auprès d’enfants à besoins particuliers. « Il ne devait même pas être là [lors de l’accident]. On lui avait donné des congés mais il avait décidé de les offrir à un autre ami », s’est-il rappelé.

La mort de deux autres soldats avait été prononcée sur les lieux de l’accident survenu au carrefour Nitzane Oz, où trois jeeps faisant partie d’un convoi étaient entrées en collision avec un camion.

Ashto Tapso, 21 ans, qui habitait Ashdod, et Bar Yaakovian, 19 ans, qui résidait au kibboutz Netiv Haasarah, ont été inhumés jeudi dernier dans leurs communautés respectives.

Neuf autres soldats appartenant à la brigade de combat Golani ont été blessés au cours de l’accident.

Les soldats se dirigeaient vers le sud après une session d’entraînements dans le nord d’Israël, avait fait savoir l’armée.

Le conducteur du camion, un résident de Jérusalem-Est, aurait perdu le contrôle de son engin avant de foncer dans le convoi de véhicules militaires alors qu’il se déplaçait à l’est de Netanya.

Le chauffeur avait clamé que le convoi se trouvait au milieu de la route au moment de la collision.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...