Dortmund s’engage contre les graffitis nazis
Rechercher

Dortmund s’engage contre les graffitis nazis

Des artistes ont repeint d’images colorées et du message "Our Colors are Beautiful" les murs d’une rue que des néo-nazis s’étaient appropriée

Le graffiti réalisé par des artistes locaux à Dortmund, afin de recouvrir des messages néo-nazis. (Crédit : dap_dortmund / Twitter)
Le graffiti réalisé par des artistes locaux à Dortmund, afin de recouvrir des messages néo-nazis. (Crédit : dap_dortmund / Twitter)

La ville de Dortmund, dans l’ouest de l’Allemagne, s’est engagée contre les messages nazis en repeignant les graffitis haineux qui couvraient les murs d’une rue de la ville, a rapporté la presse allemande.

Le projet a été initié par les autorités municipales après la demande d’un groupe civil, l’Association pour la diversité, la tolérance et la démocratie.

Vendredi matin, des artistes locaux ont ainsi repeint d’images colorées et du message « Our Colors are Beautiful » [« Nos couleurs sont belles »] les murs d’une rue que des néo-nazis s’étaient appropriée. L’action s’est déroulée sous la protection de la police de Dortmund.

Selon les autorités municipales, les graffitis d’extrême droite représentaient « une épine dans l’œil » depuis plusieurs années. Les néo-nazis en réalisaient afin « d’intimider et d’effrayer les personnes qui pensent différemment ».

Herbert Reul, haut responsable de la sécurité dans l’État de Rhénanie-du-Nord–Westphalie, a déclaré que les néo-nazis « ne devaient pas avoir plus d’un millimètre d’espace ».

En avril dernier, le principal club de football de la ville, le Borussia Dortmund, avait annoncé le versement d’un million d’euros à Yad Vashem.

« Nous voulons adresser un message politique clair à nos 155 000 membres, à nos dix millions de fans, et à la société allemande en général. Il tient en un mot : ‘Stop [à l’antisémitisme] !’ », avait déclaré Hans-Joachim Watzke, président du club.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...