Israël en guerre - Jour 140

Rechercher

Double homicide présumé à Netanya : une mère et son fils retrouvés morts

Selon les premières constatations, les deux victimes ont été poignardées ; les voisins ont signalé avoir entendu des cris provenant de l'appartement

Une ambulance garée devant un immeuble ou une femme et son fils de 20 ans ont été retrouvés poignardés, à Netanya, le 12 mai 2023. (Crédit : Magen David Adom)
Une ambulance garée devant un immeuble ou une femme et son fils de 20 ans ont été retrouvés poignardés, à Netanya, le 12 mai 2023. (Crédit : Magen David Adom)

Une femme et son fils adulte ont été retrouvés morts dans leur maison de la ville côtière de Netanya vendredi. Il s’agit vraisemblablement d’un double homicide.

La police a déclaré que des agents et des secouristes ont pénétré dans l’appartement et ont trouvé une femme d’une quarantaine d’années et un homme d’une vingtaine d’années avec des blessures importantes et sans signes vitaux. Leur décès a été prononcé sur place, a indiqué le service d’ambulance Magen David Adom.

Selon les médias, les blessures des deux victimes indiquaient qu’ils avaient été poignardés à mort.

La police a déclaré que les meurtres ne semblaient pas liés au terrorisme.

Aucun suspect n’a été nommé, mais les médias israéliens ont affirmé que la police recherchait le mari de la femme pour l’interroger. Des voisins ont déclaré au site d’information Ynet qu’ils avaient appelé les autorités sur les lieux après avoir entendu des cris provenant de l’appartement.

Il semblerait que ces meurtres soient les deuxième et troisième meurtres commis par des particuliers vendredi, dans le cadre d’une vague d’homicides qui a fait grimper en flèche le chiffres de la violence au cours des dernières semaines. Plus de 90 meurtres présumés ont eu lieu depuis le début de l’année, plus d’une dizaine seraient des féminicide.

Vendredi matin, une femme de Rishon Lezion a été retrouvée morte dans son immeuble après avoir été poignardée. Son ex-mari a été arrêté parce qu’il était soupçonné d’être impliqué dans l’affaire et un juge a ordonné qu’il reste derrière les barreaux pendant au moins sept jours.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.