Rechercher

Dounia et Adnane Filali, un couple marocain pro-Iran qui demande l’asile en France

Le BNVCA s'insurge contre la possibilité pour le couple, farouches militants anti-Israël et opposants au pouvoir marocain, d'obtenir l'asile en France

Dounia et Adnane Filali. (Crédit : capture d’écran YouTube DouniaFilaliTV)
Dounia et Adnane Filali. (Crédit : capture d’écran YouTube DouniaFilaliTV)

Dounia et Adnane Filali forment un étrange couple de YouTubeurs d’origine marocaine, arrivé en France en juillet dernier après avoir passé plusieurs années à Hong Kong et en Chine. Ils ont causé une vive polémique ces derniers jours, après avoir demandé l’asile politique en France, soutenant que leurs vies étaient en danger après une série de vidéos (en arabe) critiques du pouvoir marocain.

« Notre seul problème, c’est Mohammed VI, semblable à Louis XIV, au roi Soleil. Il concentre tous les pouvoirs », a affirmé Dounia Filali dans un portrait de Libération, présentée comme une « youtubeuse marocaine face au roi dans l’arène ». Sa chaine YouTube, créée en 2017, compte plus de 277 000 abonnés.

Depuis cet article élogieux, de vives critiques ont été émises au sujet du couple sur les réseaux sociaux, et des internautes ont notamment rappelé certains de leurs propos complotistes et antisémites.

Dans une vidéo, Adnane Filali a ainsi déclaré « qu’il y a beaucoup de Juifs dans les médias (en France, NDLR), c’est peut-être à cause de ça, par rapport à certains sionistes qui sont dans les médias, qu’on attaque beaucoup l’islam ».

Il a également assuré sur Facebook en 2015 que le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah était « l’une des seules armées libres et juste sur cette planète, avec l’armée iranienne ».

Un exemple de posts de Dounia Filali. (Capture d’écran)

Une photo montre également le couple effectuer le geste antisémite de la « quenelle » popularisé par Dieudonné.

Suite à cette demande d’asile, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a publié un communiqué annonçant qu’il a « décidé de saisir l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) par lettre recommandée pour lui demander de refuser d’accorder un quelconque asile en France ni aucune protection », considérant « qu’il serait inconcevable et incohérent que ces individus qui insultent la France y soient protégés et accueillis ».

Le BNVCA a aussi annoncé avoir déposé plainte contre le couple pour « incitation à la haine et « danger à l’ordre public ».

Un exemple de posts de Adnane Filali. (Capture d’écran)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...