Du nouveau personnel à la résidence du Premier ministre sera sous surveillance
Rechercher

Du nouveau personnel à la résidence du Premier ministre sera sous surveillance

Le coût de la nouvelle organisation serait supérieur à 10 000 shekels par jour

L'épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Sara, lors d'une cérémonie d'accueil du président brésilien à l'aéroport Ben Gurion, le 31 mars 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)
L'épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Sara, lors d'une cérémonie d'accueil du président brésilien à l'aéroport Ben Gurion, le 31 mars 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

La résidence officielle du Premier ministre Benjamin Netanyahu emploiera cinq nouveaux agents de nettoyage qui n’ont pas d’autorisation de sécurité, avec des gardes de sécurité assignés pour les accompagner, pour un coût total de plus de 10 000 shekels (2 560 euros) par jour de fonds publics, ont rapporté mardi les médias de langue hébraïque.

Cette évolution est due au licenciement de la précédente entreprise de nettoyage, Moriya, après qu’un employé s’est plaint de mauvais traitements par la femme de Netanyahu, Sara, et que deux autres ont admis avoir menti lorsqu’ils ont défendu la femme du Premier ministre dans un précédent témoignage.

Après cette débâcle, la Treizième chaîne a rapporté le mois dernier que Sara Netanyahu avait exigé que désormais les agents d’entretien ne soient plus issus de Moriya et qu’ils soient aptes à occuper un poste de confiance.

Entre-temps, en l’absence de services de nettoyage, une grande partie du bâtiment a accumulé de la saleté, nécessitant un entretien urgent, a rapporté la Douzième chaîne.

En guise de solution provisoire, la société Clean Office enverra les cinq agents intérimaires à la résidence pour des services de 12 heures, avec un garde de sécurité assigné à chacun d’entre eux en raison de l’absence d’habilitation de sécurité.

Selon les deux chaînes de télévision, le coût de chaque garde sera de 100 shekels par heure alors que les employés de ménage seront rémunérés 70 shekels par heure. Avec cinq agents et cinq gardiens travaillant 12 heures par jour, le coût pour l’État s’élève à 10 200 shekels par jour.

Une vue de la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 23 juin 2009 (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Le cabinet du Premier ministre a indiqué que « les postes de confiance ont été approuvés par la Commission de la fonction publique. Le sol de la résidence du Premier ministre n’a pas été nettoyé depuis plusieurs semaines et sa femme nettoie elle-même le sol.

« Le contrat de l’entreprise Moriya n’a pas été résilié ; il a pris fin comme prévu, après cinq ans, et après toutes les prolongations possibles », a-t-il ajouté. « La firme Moriya n’a pas rempli ses obligations. »

La police enquête pour savoir si deux employés de la résidence officielle ont réalisé un faux témoignage dans une affaire civile contre Sara Netanyahu – apparemment pour l’aider à se défendre contre les accusations de maltraitance d’une femme de ménage.

Les médias ont cité Liora Babian et Sylvie Genesia comme étant les deux anciennes employées ayant admis s’être parjurées.

Sara Netanyahu est poursuivie par Shira Raban, qui prétend que la femme du Premier ministre l’a maltraitée pendant une brève mission à la résidence. Raban demande 63 000 dollars de dommages et intérêts pour des allégations de mauvais traitements et de harcèlement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...