Edelstein aux Européens : l’intégration des migrants endiguera le terrorisme
Rechercher

Edelstein aux Européens : l’intégration des migrants endiguera le terrorisme

Au Parlement européen, le président de la Knesset déclare qu’Israël serait heureux de partager son expérience sur le succès de l’intégration des immigrants

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, devant le Parlement européen de Strasbourg, le 15 septembre 2016. (Crédit : autorisation)
Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, devant le Parlement européen de Strasbourg, le 15 septembre 2016. (Crédit : autorisation)

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, a déclaré jeudi aux députés de l’Union européenne qu’une solution à la crise des migrants préoccupant le continent devait être trouvée au plus vite, et qu’une intégration réussie serait la meilleure manière de lutter contre l’extrémisme.

« Notre défi, en tant que dirigeants parlementaires, est de minimiser les difficultés d’intégration des immigrés et de multiplier les bénéfices pour notre société », a-t-il déclaré au parlement européen à Strasbourg.

Une intégration réussie des immigrants « n’empêchera pas totalement la vague de fanatiques radicaux que nous avons vus à Nice, à Bruxelles, à Saint-Etienne [du Rouvray] ou à Istanbul » a affirmé Edelstein en citant les dernières attaques terroristes revendiquées par l’Etat islamique en Europe et en Turquie.

« Mais nous devons tenir compte que la plupart des migrants, tout comme en Israël, arrivent vers leur nouvelle destination chargés d’espoir pour une vie meilleure, et un meilleur avenir pour leur enfants. »

« Plus nous les aidons à s’intégrer, plus nous compliquons la tâche des radicaux et de leurs dirigeants pour distiller leur idéologie sanguinaire dans les esprits de la nouvelle génération », a-t-il ajouté.

« Plus nous les aidons à s’intégrer, plus nous compliquons la tâche des radicaux et de leurs dirigeants pour distiller leur idéologie sanguinaire dans les esprits de la nouvelle génération »
Yuli Edelstein

Edelstein a débuté son discours en rappelant qu’il était lui-même un immigrant, que le ministre israélien de la Défense Avigdor Liberman était originaire de Moldavie, et que le ministre de l’Environnement, Zeev Elkin, venait d’Ukraine.

Edelstein a confié aux parlementaires européens qu’il étaot arrivé en Israël il y a 29 ans « comme l’un des derniers dissidents à être libérés. Aujourd’hui, je m’adresse fièrement à vous en tant que représentant du parlement d’une nation d’immigrés. Presque un tiers des députés sont nés à l’étranger. »

« Nous avons des députés originaires des Etats-Unis, du Canada, du Maroc et d’Ethiopie », a-t-il déclaré, tout en ajoutant qu’Israël serait ravi de partager son expérience dans l’intégration d’immigrants venus du monde entier.

Edelstein a énoncé les différents outils utilisés par Israël pour l’intégration : l’apprentissage de l’hébreu, l’aide au logement, les crédits accordés aux petites entreprises, et l’aide à la recherche d’emploi.

« Dans la société israélienne, il subsiste encore des tensions entre les différents groupes d’immigrants, et cela perdure parfois pendant des décennies afin que chacun trouve sa place dans la société », a-t-il expliqué, ajoutant que malgré les défis, « Israël est plus forte, plus unie et plus saine ».

Edelstein a affirmé que lorsque l’on cherchait à réussir l’intégration d’immigrants, une bonne législation était nécessaire mais que « le plus important est de créer les conditions pour une atmosphère appropriée », ce qui contribue à la lutte contre l’extrémisme au moment de l’intégration des nouveaux arrivés.

« En se battant contre le terrorisme et les terroristes avec fermeté, tout en éduquant notre société à son identité, en enseignant la tolérance et l’acceptation de ‘l’autre’, nous garantissons l’avenir des immigrants, et ce par une intégration économique, culturelle et sociétale », a-t-il affirmé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...