Edelstein contredit Moderna : les vaccins ne seront pas là avant deux mois
Rechercher

Edelstein contredit Moderna : les vaccins ne seront pas là avant deux mois

Le ministre de la Santé a dit ne pas être au courant de livraisons antérieures annoncées par la firme américaine elle-même ; il demande un renforcement immédiat du confinement

Yuli Edelstein assiste à une réunion de la Commission à la Knesset, le 2 juillet 2018. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Yuli Edelstein assiste à une réunion de la Commission à la Knesset, le 2 juillet 2018. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a prédit mardi que les premiers lots du vaccin contre le coronavirus de Moderna n’arriveraient pas en Israël avant deux mois, appelant à nouveau à un renforcement des mesures de confinement pour freiner la recrudescence des infections.

Moderna a annoncé dans la nuit qu’Israël avait approuvé l’utilisation de son vaccin. La société de biotechnologie basée dans le Massachusetts et le directeur général du ministère israélien de la Santé, Chezy Levy, ont tous deux déclaré qu’ils s’attendaient à ce que les doses arrivent en Israël avant la fin du mois de janvier.

Mais Edelstein a déclaré lors d’une conférence de presse que « nous ne savons rien sur l’avancement [de la livraison] des vaccins Moderna. Malheureusement, nous ne verrons les livraisons que dans deux mois ».

Il a déclaré que « nous serons heureux » si Moderna commence à expédier les vaccins en Israël plus tôt, mais a souligné que les fonctionnaires du ministère n’avaient aucune indication en ce sens.

Un vaccin Moderna contre la COVID-19 tenu par un infirmier à Boston, dans le Massachusetts, le 30 décembre 2020. (Crédit Elise Amendola/AP)

Le ministre de la Santé a été interrogé sur un article du Times of Israël selon lequel les employés du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu ont été vaccinés indépendamment de leur âge ou de leurs antécédents médicaux, au lendemain de l’arrêt par Edelstein des livraisons de vaccins à l’hôpital Ichilov de Tel-Aviv après la vaccination d’enseignants ne faisant pas partie des groupes à risque prioritaires.

Edelstein, membre du Likud de Netanyahu, a lancé un avertissement à Ichilov et déclaré qu’il y avait « des criminels qui essayaient de se faire vacciner aux dépens des personnes âgées, des malades », mais n’a pas évoqué l’article.

Il a également appelé à un renforcement immédiat du confinement national, après qu’Israël a enregistré lundi l’un de ses taux d’infection quotidiens les plus élevés depuis le début de la pandémie.

« Nous devons parvenir à un confinement total dans l’État d’Israël », a déclaré Edelstein.

Il a appelé à la fermeture des établissements scolaires et des lieux de travail non essentiels, et a déclaré qu’il devrait y avoir « zéro rassemblement ».

« C’est seulement dans une situation comme celle-ci que nous pourrons traverser la nouvelle épidémie et atteindre une situation dans laquelle des millions d’Israéliens seront vaccinés », a-t-il dit.

Edelstein a affirmé que l’absence de nouvelles restrictions entraînerait des centaines de morts supplémentaires et des milliers de cas graves.

Des habitants de Tel Aviv portent des masques faciaux alors qu’ils se promènent dans le marché bondé du Carmel, dans la ville côtière, quelques heures avant que le pays n’entre dans une troisième phase de confinement anti coronavirus, le 27 décembre 2020. (Miriam Alster/Flash90)

S’exprimant après Edelstein, Sharon Alroy-Preis, chef par intérim de la division des services publics du ministère de la santé, a averti que la morbidité augmentait dans tous les groupes d’âge et dans toutes les catégories de population, avec environ 60 % des Israéliens vivant dans des zones à forte infection.

Elle a également déclaré que même si les mesures de confinement sont renforcées, le nombre de cas continuera d’augmenter.

« Nous dépassons les prévisions pour les patients graves et critiques… cela crée un fardeau incroyable dans les hôpitaux », a-t-elle déclaré.

Les hauts responsables des hôpitaux ont déclaré hier qu’ils constataient une forte augmentation du nombre de patients atteints de COVID-19 nécessitant une hospitalisation et ont averti qu’Israël entrait dans la pire vague de la pandémie de coronavirus à ce jour. Edelstein a déclaré aux ministres lundi qu’Israël se dirigeait vers le même sort que l’Italie, qui était l’un des pays les plus touchés l’année dernière et qui a enregistré jusqu’à présent quelque 75 000 décès.

Le directeur général du ministère de la Santé, Chezy Levy, a prédit qu’Israël atteindrait l’immunité collective lorsque le nombre combiné de personnes vaccinées, de personnes ayant guéri du coronavirus et de personnes infectées aura atteint les 5 millions, selon des fuites provenant d’une réunion du cabinet.

Il estime que 1,8 million d’Israéliens auront reçu les deux doses du vaccin d’ici la fin janvier. Le nombre de cas de coronavirus depuis le début de la pandémie est de 451 000.

La population d’Israël est de 9,3 millions d’habitants, il faudrait donc que plus de la moitié de la population totale soit vaccinée pour atteindre ce niveau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...