Education en Australie : les Arabes israéliens « persécutés », selon un exercice
Rechercher

Education en Australie : les Arabes israéliens « persécutés », selon un exercice

Le principal d'une école juive a dénoncé cet exercice créé par un syndicat de professeurs

Des Arabes israéliens brandissent des drapeaux palestiniens à l'occasion de la "Marche du retour" annuelle qui se tient à Yom HaAtsmaout, le jour de l'indépendance d'Israël, près de la ville d'Oum al-Fahm, le 9 mai 2019. (Ahmad Gharabli/AFP)
Des Arabes israéliens brandissent des drapeaux palestiniens à l'occasion de la "Marche du retour" annuelle qui se tient à Yom HaAtsmaout, le jour de l'indépendance d'Israël, près de la ville d'Oum al-Fahm, le 9 mai 2019. (Ahmad Gharabli/AFP)

Un exercice préparé par un syndicat enseignant australien pour un examen laisse entendre qu’Israël persécute les Arabes, car « ils ne sont pas de confession juive ».

Le principal du Mount Scopus Memorial College de Melbourne, une école juive orthodoxe moderne, a déposé une plainte auprès du ministère de l’Éducation sur cette question d’examen destinés aux élèves de dernière année de l’État de Victoria.

« C’est un mensonge absolu », a dénoncé le rabbin James Kennard. « Cela crée une impression négative d’Israël, qui est actuellement un foyer de tolérance religieuse… et la seule démocratie du Moyen-Orient. »

D’après l’exemple de réponse associée à une question sur la persécution, « un exemple d’individu persécuté pour sa religion pourrait être les familles arabes vivant en Israël et qui pratiquent la religion musulmane plutôt que la religion juive. Incluant la démolition illégale des maisons et les expulsions et incarcérations forcées de ces familles ».

Cet examen pratique a été créé par le Conseil australien pour la Santé, l’Éducation et les Loisirs de Victoria, une organisation professionnelle représentant des enseignants et autres professionnels des domaines de la santé, de l’éducation physique et du sport de cette région australienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...