Effondrement d’une grue dans le port d’Ashdod
Rechercher

Effondrement d’une grue dans le port d’Ashdod

L’engin s’est effondré sur un cargo amarré dans le port ; aucun blessé n’est à déplorer

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Une grue s'est effondrée sur un navire dans le port d'Ashdod, le 19 février 2017. (Crédit : capture d'écran Dixième chaîne/Twitter)
Une grue s'est effondrée sur un navire dans le port d'Ashdod, le 19 février 2017. (Crédit : capture d'écran Dixième chaîne/Twitter)

Une grande grue est tombée dimanche sur un navire amarré dans le port d’Ashod, dans le sud du pays. Aucun blessé n’est à déplorer.

Cet incident est le second du genre survenu ces dernières semaines, ce qui a suscité des inquiétudes autour des conditions de travail des employés en termes de sécurité.

Les causes de l’effondrement de cette grue sur le cargo amarré dans le port d’Ashdod dimanche, peu après 18 heures, sont encore incertaines.

Les équipes d’urgence se sont immédiatement rendues sur les lieux, mais aucun blessé n’a été signalé.

Une enquête a été ouverte.

Le port d’Ashod, au sud de Tel Aviv, est avec Haïfa l’un des deux ports les plus importants de la côté israélienne méditerranéenne, et accueille en permanence des dizaines de navires.

La semaine dernière, une grue s’était effondrée dans la ville côtière de Bat Yam, faisant un blessé grave et trois blessés légers, dont une petite fille de 9 ans.

Le propriétaire de l’entreprise de construction responsable de la grue avait été brièvement interrogé après la chute de l’engin sur un boulevard d’un quartier résidentiel de la banlieue de Tel Aviv, écrasant une voiture et endommageant plusieurs autres véhicules.

Une enquête avait été également ouverte sur les causes de cet effondrement.

Enfin, cet incident est survenu plusieurs mois après l’effondrement d’un parking souterrain en construction à Tel Aviv, qui avait fait six morts et des dizaines de blessés. Des appels au renforcement de la sécurité des ouvriers sur les sites de construction s’étaient multipliés suite à cet accident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...