Egypte : Le procès de Moubarak reporté
Rechercher

Egypte : Le procès de Moubarak reporté

La Cour de cassation est chargée de rejuger l'ex-Raïs et son verdict ne sera plus susceptible d'aucun appel

Hosni Moubarak, ancien président égyptien, renversé en 2011 par une révolution du "Printemps arabe". (Crédit : capture d'écran YouTube)
Hosni Moubarak, ancien président égyptien, renversé en 2011 par une révolution du "Printemps arabe". (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le procès l’ex-président égyptien Hosni Moubarak, qui doit être rejugé par la Cour de cassation pour complicité dans le meurtre de centaines de manifestants lors de la révolte populaire qui le chassa du pouvoir en 2011, a été reporté jeudi au 21 janvier 2016.

En juin 2012, l’ex-Raïs, qui a régné 30 ans d’une main de fer sur l’Egypte, avait été condamné en première instance à la prison à vie pour son rôle dans le meurtre de centaines de manifestants.

Le 29 novembre 2014, un autre tribunal qui le rejugeait avait finalement ordonné l’abandon de ces accusations, blanchissant ainsi M. Moubarak, mais le parquet avait introduit un recours en cassation.

C’est la Cour de cassation qui est chargée de rejuger M. Moubarak et son verdict ne sera plus susceptible d’aucun appel.

L’audience s’est ouverte jeudi matin mais pour quelques minutes seulement. Son avocat a expliqué que M. Moubarak, 87 ans, n’a pu être transféré à la Cour depuis l’hôpital militaire du Caire où il est en résidence surveillée, son état de santé ne le permettant pas.

Le juge présidant l’audience a donc ajourné le procès au 21 janvier 2016 « pour transférer le lieu du procès dans un endroit qui puisse permettre d’y amener l’accusé ».

L’avocat de M. Moubarak a assuré à l’AFP que son client purgeait à l’hôpital militaire la peine de 3 ans de prison à laquelle il a été condamné en mai pour le détournement de plus de 10 millions d’euros de fonds publics alloués à l’entretien de ses palais présidentiels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...