Ehud Barak favorable à des retraits unilatéraux des territoires
Rechercher

Ehud Barak favorable à des retraits unilatéraux des territoires

L'ancien Premier ministre souhaite que le gouvernement relance les pourparlers de paix avec les Palestiniens

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Ehud Barak lors de l'ouverture de la « Conférence des affaires Globes », à Tel-Aviv , le 8 décembre 2014 (Crédit photo: Flash90)
Ehud Barak lors de l'ouverture de la « Conférence des affaires Globes », à Tel-Aviv , le 8 décembre 2014 (Crédit photo: Flash90)

L’ancien Premier ministre Ehud Barak a exhorté le gouvernement à relancer les pourparlers de paix avec les Palestiniens ou à  « sérieusement » penser aux retraits unilatéraux pour faire place à un Etat palestinien.

« Je connais Abou Mazen [Abbas] et je connais ses héritiers, et je dis que nous devons essayer de résoudre ce [problème] avec eux, et si non, envisager sérieusement [de prendre] les mesures unilatérales nécessaires pour créer une situation de non-retour du désengagement avec les Palestiniens », a déclaré Barak à la radio militaire.

Il a affirmé qu’Israël devrait tracer des frontières qui « comprennent, bien sûr, les blocs d’implantations et tous les quartiers de Jérusalem, et la présence de l’armée sur le Jourdain ».

« Et à côté d’Israël, un Etat palestinien indépendant qui se fondera », a-t-il poursuivi.

L’ancien Premier ministre a aussi précisé que ses négociations avec Arafat avaient échoué car « il n’était pas un partenaire », mais a affirmé que « les Palestiniens auront besoin d’une loupe pour voir les différences entre ce qui était sur la table en 2000 et ce qui va finalement être accepté », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...