Eizenkot rend hommage à 2 femmes officiers en plein débat sur leur intégration
Rechercher

Eizenkot rend hommage à 2 femmes officiers en plein débat sur leur intégration

Le chef d’Etat-major a cité deux jeunes femmes récemment diplômées de l’un des cours les plus exigeants de l’armée israélienne

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef d'état-major de l'armée israélienne Gadi Eizenkot, le 13 juillet 2016. (Crédit :  porte-parole de l'armée israélienne)
Le chef d'état-major de l'armée israélienne Gadi Eizenkot, le 13 juillet 2016. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)

Gadi Eizenkot, le chef d’Etat-major de l’armée israélienne, a rendu hommage mardi à deux soldates pendant une cérémonie de remise des diplômes pour les officiers de la Marine israélienne, suite aux remarques d’un célèbre rabbin contre l’enrôlement des femmes dans l’armée.

« Parmi les diplômés du cours, deux sont des femmes : l’officier naval Dana et l’officier naval Naaman, deux officiers navals dont le sens de la mission et l’amour du pays les ont menées à choisir une voie difficile et exigeante », a déclaré Eizenkot pendant la cérémonie, organisée à la base navale de Haïfa.

« En vous tenant ici, vous avez un rôle important dans la mise en place du statut des femmes à des positions cruciales des forces de combat de l’armée israélienne », a-t-il déclaré.

Durant près de trois ans, le cours d’officier naval est l’un des programmes les plus intensifs de l’armée israélienne. Les diplômés obtiennent des postes de commandement sur les navires de guerre de la marine.

Les nouveaux officiers de la marine pendant leur cérémonie de fin de cours sur la base navale de Haïfa, le 14 mars 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Les nouveaux officiers de la marine pendant leur cérémonie de fin de cours sur la base navale de Haïfa, le 14 mars 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

La marine a pris de l’importance en Israël depuis qu’elle protège non seulement les côtes, mais aussi les champs de gaz et les routes maritimes du pays.

A la fin du cours, les nouveaux officiers reçoivent une licence en sciences politiques et le rang de lieutenant.

Les propos d’Eizenkot sur les deux jeunes femmes officiers semblaient être une réponse au débat qui parcourt la société israélienne sur l’intégration des soldates dans l’armée.

La semaine dernière, la Deuxième chaîne avait diffusé des propos du rabbin Yigal Levinstein, qui dirige une importante académie religieuse prémilitaire, et avait déclaré que les Juives qui s’enrôlaient dans l’armée devenaient « folles » et n’étaient « plus juives en en sortant. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...