El Al suspend tous ses vols commerciaux
Rechercher

El Al suspend tous ses vols commerciaux

La société a déclaré qu'elle continuera à travailler avec les ministères des Affaires étrangères et de la Défense pour rapatrier les Israéliens bloqués à l'étranger

Un Boeing 787 Dreamliner de El Al à l'aéroport international Ben Gurion. (Flash90)
Un Boeing 787 Dreamliner de El Al à l'aéroport international Ben Gurion. (Flash90)

La compagnie aérienne El Al suspendra tous ses vols commerciaux à partir de jeudi soir jusqu’au 4 avril. Dans une déclaration à la Bourse de Tel Aviv jeudi, la compagnie a indiqué qu’elle continuerait à assurer des vols pour le rapatriement des citoyens israéliens bloqués à l’étranger en coordination avec le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Défense, ainsi que des vols de fret.

El Al a déclaré qu’il enverrait d’autres employés en congé sans solde en plus des 5 500 travailleurs qu’il a déjà mis en congé sans solde depuis l’apparition du coronavirus, qui a donné le coup d’envoi aux interdictions de voyager imposées par le gouvernement et aux directives exigeant que tous les Israéliens revenant de n’importe quel pays se mettent en auto-quarantaine pendant 14 jours.

La société a ajouté qu’elle était en pourparlers avec le ministère des Finances concernant un train de mesures d’aide financière et qu’elle avait soumis une proposition de plan de réduction des coûts conforme aux conditions fixées par l’État pour bénéficier de cette aide.

El Al a déclaré qu’il attendait une réponse du ministère des Finances et que le soutien de l’État était essentiel à court terme pour aider la compagnie à surmonter les répercussions du coronavirus. L’entreprise aurait demandé jusqu’à 300 millions de dollars de prêts.

Dans une lettre aux employés mercredi, le PDG Gonen Usishkin a déclaré qu’il incombait à l’État de décider s’il voulait ou non une compagnie aérienne nationale.

« Notre situation s’aggrave de jour en jour, nous approchons du point où l’État doit décider s’il veut une compagnie aérienne nationale, ou s’il estime que la sûreté aérienne n’est pas un élément important et substantiel de la sécurité nationale ».

El Al a effectué un certain nombre de vols pour rapatrier des Israéliens du monde entier. Au début de la semaine, un vol d’El Al a atterri pour la première fois en Australie, ramenant quelque 250 Israéliens de Perth. Une centaine d’Australiens sont rentrés chez eux sur le vol aller.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...