Rechercher

Élection présidentielle en France : La Licra et SOS Racisme appellent à voter Macron

La Licra estime que "l'appel à ne pas voter Le Pen ne suffit pas : dans le rapport de force actuel, il ne peut être question de s’abstenir ou de voter blanc"

(MONTAGE) La candidate à la présidence du parti d'extrême droite français Marine Le Pen et le président français Emmanuel Macron. (Crédit : Joël Saget et Eric Feferberg / AFP)
(MONTAGE) La candidate à la présidence du parti d'extrême droite français Marine Le Pen et le président français Emmanuel Macron. (Crédit : Joël Saget et Eric Feferberg / AFP)

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) et SOS Racisme appellent lundi à voter pour Emmanuel Macron, au second tour de l’élection présidentielle, pour « faire barrage » à Marine Le Pen.

Dans un communiqué, la Licra « s’alarme d’une configuration électorale qui rend possible une victoire de l’extrême droite au second tour ». Sa victoire « signifierait (…) un basculement autoritaire, l’institutionnalisation de la discrimination, la libération de la xénophobie et du racisme ainsi que des alliances internationales mortifères », ajoute l’association anti-raciste.

Refusant « le scénario du pire et de la terre brûlée », la Licra estime en outre que « l’appel à ne pas voter Le Pen ne suffit pas : dans le rapport de force actuel, il ne peut être question de s’abstenir ou de voter blanc ».

« Il nous faut préserver la République et la démocratie, par-delà les désaccords, les frustrations et les divisions », ajoute-t-elle, appelant donc « à voter pour Emmanuel Macron le 24 avril, seule possibilité pour faire barrage au Rassemblement national ».

Dans un communiqué distinct, SOS Racisme met en garde contre « le danger de l’extrême droite (…) réel et (que) nul ne saurait (…) ignorer ». « L’extrême droite n’est en aucun cas un camp comme un autre car il est le camp du racisme, de la violence et du crime », estime l’association. Son élection, c’est « l’assurance de la mise en place d’un ‘Apartheid à la française’. Ce sont les discriminations légalisées en droit et encore plus dans les faits », selon elle.

« Nous appelons chacune et chacun à faire barrage à Marine Le Pen au second tour (…) en se saisissant du seul bulletin à disposition pour le faire : celui d’Emmanuel Macron », ajoute-t-elle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...