Elections : Pas de changement de format de Kakhol lavan en septembre, dit Gantz
Rechercher

Elections : Pas de changement de format de Kakhol lavan en septembre, dit Gantz

Gantz a également défendu Yair Lapid et l'accord définissant la rotation au poste du Premier ministre conclu avec ce dernier, mis en cause lundi par Moshe Yaalon

Les dirigeants du parti Kakhol lavan, de gauche à droite, Gabi Ashkenazi, Benny Gantz, Yair Lapid et Moshe Yaalon lors d'une conférence de presse au siège du parti à Tel Aviv, le 10 avril 2019, au lendemain du jour des élections. (Flash90)
Les dirigeants du parti Kakhol lavan, de gauche à droite, Gabi Ashkenazi, Benny Gantz, Yair Lapid et Moshe Yaalon lors d'une conférence de presse au siège du parti à Tel Aviv, le 10 avril 2019, au lendemain du jour des élections. (Flash90)

Le leader de Kakhol lavan, Benny Gantz, a expliqué lundi que son parti se présenterait au scrutin du 17 septembre avec la même alliance de formations qui s’étaient déjà rassemblées au mois d’avril.

Kakhol lavan est une alliance constituée par Hossen LeYisrael, le nouveau parti qui avait été fondé par Gantz, Yesh Atid, dirigé par Yair Lapid, et Telem, une formation mise en place par Moshe Yaalon. Gantz et Lapid ont passé un accord de rotation au poste de Premier ministre si Kakhol lavan devait remporter les élections, Gantz assumant la fonction pendant les deux premières années et Lapid lui succédant ensuite durant les deux dernières années du mandat.

Après la fuite d’un enregistrement, dans la journée de lundi, dans lequel Yaalon déplorait que Lapid soit le seul membre des autorités de l’alliance à insister pour conserver ce schéma de rotation avant le prochain scrutin, Gantz a défendu Lapid et l’accord.

« Kakhol lavan est un grand navire : Il y a des discussions et c’est une bonne chose », a-t-il affirmé dans un entretien devant les caméras de la Douzième chaîne.

L’opposition de Yaalon à ce schéma de rotation est bien connue au sein du parti, a-t-il ajouté, notant qu’il n’y aurait aucun changement avant le scrutin du mois de septembre, et que la formation présenterait « la même structure et et la même trajectoire qui nous ont permis de remporter 35 sièges ».

Il a clamé que « Yair Lapid est sérieux, il a de l’expérience, il comprend la politique. Nous continuerons donc en conservant cet accord de rotation ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...