Elections : Rivlin attendra 2 semaines avant de rencontrer les chefs des partis
Rechercher

Elections : Rivlin attendra 2 semaines avant de rencontrer les chefs des partis

Le résultat devant être serré, le président prendra son temps, contrairement aux votes précédents, et pourrait attendre plus longtemps en raison de la pandémie et de Pessah

Des membres du parti Kakhol lavan rencontrent le président Reuven Rivlin à la résidence du président à Jérusalem, le 22 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90).
Des membres du parti Kakhol lavan rencontrent le président Reuven Rivlin à la résidence du président à Jérusalem, le 22 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90).

Contrairement à ce qui s’était passé après les précédentes élections à la Knesset, le président Reuven Rivlin attendra environ deux semaines jusqu’à ce que les résultats définitifs du vote soient connus avant de commencer à consulter les chefs de parti pour savoir qui ils recommandent pour former le prochain gouvernement et devenir Premier ministre, car les résultats devraient être très serrés.

Les élections de mardi, les quatrièmes en moins de deux ans en Israël, voient au moins quatre partis s’éloigner dangereusement du seuil électoral dans les sondages d’opinion, certains sondages prédisant une impasse et d’autres prévoyant la possibilité d’une coalition dirigée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Après les élections, le président invite le chef de chaque parti qui fait partie des 120 membres de la Knesset à recommander quelqu’un pour occuper le poste de Premier ministre. Le président choisit ensuite, sur la base de ces recommandations, le candidat le mieux placé pour former et diriger une coalition gouvernementale, normalement un candidat recommandé par au moins 61 législateurs.

Il faut normalement huit jours pour que les résultats officiels soient publiés, mais cette fois, la fête de Pessah et le nombre accru de bulletins de vote par correspondance en raison de la pandémie risquent de retarder le processus.

Lors des trois scrutins précédents, Rivlin a tenu les discussions marathon au début de la semaine suivant le vote, avant de recevoir les résultats officiels, dans le but d’accélérer le processus. Peu de temps après avoir reçu les résultats officiels, il a chargé un candidat de former une coalition.

Mais cette fois, M. Rivlin attendra les résultats définitifs officiels avant toute réunion avec les chefs de parti, a déclaré dimanche le directeur général de la Résidence du Président, Harel Tubi.

Des Israéliens comptent les bulletins de vote restants au Parlement israélien à Jérusalem, au lendemain des élections générales, tôt le 4 mars 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

« Contrairement à ce qui s’est passé, le président Rivlin ne tiendra pas de consultations avant le dépôt des résultats définitifs, pour s’assurer qu’ils sont clairs et sans équivoque. Cela prendra environ deux semaines », a déclaré M. Tubi à la radio de l’armée, confirmant un article publié précédemment par le journal Makor Rishon.

La directrice de la commission centrale électorale (CCE), Orly Adas, a déclaré la semaine dernière que sa commission était toujours en train d’élaborer un plan pour comptabiliser les bulletins de vote et vérifier les résultats, le nombre de bulletins de vote par correspondance devant être le double de la normale.

La semaine de la fête de Pessah pose également un autre défi, puisqu’elle commence trois jours après l’élection. Mme Adas a déclaré que l’objectif était de procéder à un premier décompte dans les deux jours suivant le scrutin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...