Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Eli Cohen : 2 à 3 semaines avant que la pression internationale ne soit significative

Les homologues du ministre des Affaires étrangères demandent à Israël, en privé, de cesser le feu ; il affirme qu'Israël ne s'arrêtera pas avant d'avoir atteint ses objectifs

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen, au centre, arrivant au Parlement européen, à Bruxelles, le 8 novembre 2023. (Crédit : Omar Havana/AP Photo)
Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen, au centre, arrivant au Parlement européen, à Bruxelles, le 8 novembre 2023. (Crédit : Omar Havana/AP Photo)

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen a déclaré lundi que la pression diplomatique sur Israël avait commencé à augmenter et que, même si elle n’était pas particulièrement élevée à l’heure actuelle, elle était en hausse.

Lors d’une conférence de presse, Cohen a déclaré que la pression diplomatique avait commencé à augmenter et que la « fenêtre diplomatique » pour l’opération de Tsahal à Gaza resterait probablement ouverte pendant encore deux ou trois semaines avant qu’elle ne devienne significative.

Cohen n’a pas précisé si ces pressions incluraient des demandes de cessez-le-feu ou seulement une action plus importante pour aider les civils dans la bande de Gaza.

Il a ajouté que certains de ses homologues diplomatiques avaient mis l’accent sur les questions humanitaires au cours des conversations qu’il a eues avec eux et que certains – qui ne l’ont pas fait publiquement – avaient demandé qu’Israël recherche un cessez-le-feu.

Cohen a toutefois ajouté qu’Israël était déterminé à poursuivre ses opérations de combat jusqu’à ce qu’il atteigne ses objectifs, à savoir l’éradication du groupe terroriste palestinien du Hamas et la restitution des centaines d’otages qu’il détient.

Il a fait remarquer que le fait que le Hamas détienne encore au moins 240 otages confère une légitimité internationale à la guerre contre le groupe terroriste et permet au monde entier de mieux comprendre l’insistance d’Israël à poursuivre le combat.

Des soldats israéliens dans le nord de Gaza, sur une photo diffusée le 12 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

« Le monde accepte le fait qu’Israël ne s’arrêtera pas tant que les otages n’auront pas été libérés », a-t-il déclaré.

Le ministre des Affaires étrangères a également déclaré que le ministère travaillait avec des nations européennes pour créer un « corridor humanitaire maritime » avec Gaza afin de fournir du matériel et des fournitures au territoire, et qu’un tel corridor pourrait bientôt commencer à fonctionner.

Les propos de Cohen sont survenus alors que Tsahal poursuit son opération visant à détruire les capacités armées du Hamas et à récupérer les otages enlevés le 7 octobre dans le sud d’Israël, au cours desquelles les terroristes ont tué 1 200 Israéliens, pour la plupart des civils.

Cohen a déclaré qu’il a amené des membres des familles des otages à chaque réunion avec les ministres des Affaires étrangères internationaux qu’il a accueillis, ainsi qu’à des réunions à l’étranger, notamment à l’ONU à New York et avec l’UE à Bruxelles, et qu’il le fera mardi lors d’une réunion prévue avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Genève.

Le ministre des Affaires étrangères a fait remarquer que les préoccupations humanitaires concernant Gaza sont constamment évoquées lors de ses conversations avec les responsables diplomatiques étrangers.

Il a toutefois souligné que « depuis le début des combats, nous avons bénéficié d’un soutien international sans précédent », évoquant le « convoi » de visites diplomatiques en Israël qui s’identifient au pays et le soutiennent.

Il a précisé que 45 visites de ce type avaient eu lieu depuis le 7 octobre, dont 30 chefs d’État et ministres des Affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que son ministère s’efforçait de « réduire autant que possible le nombre de pays prenant des mesures diplomatiques contre Israël » et a ajouté que huit États l’avaient fait jusqu’à présent, notamment la Bulgarie, la Turquie, l’Afrique du Sud, la Jordanie, la Colombie, le Chili, le Honduras et le Tchad.

La gouverneure de New York, Kathy Hochul, au centre, visitant le kibboutz Kfar Azza en compagnie du ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, à gauche, le 19 octobre 2023. (Crédit
: Asaf Efrati/Ministère des Affaires étrangères)

Dans le même temps, Cohen a déclaré que les Palestiniens avaient fait pression sur d’autres pays pour qu’ils rompent leurs liens avec Israël, et que le ministère était en « contact étroit » avec quelque 14 « États hésitants » pour éviter de nuire aux relations mutuelles.

Cohen a insisté sur le fait qu’Israël n’aurait plus aucun lien avec Gaza après la guerre, précisant qu’il n’y aurait « plus de liens commerciaux, plus de liens pour le passage des personnes et des travailleurs ».

Avant la guerre, des milliers d’ouvriers palestiniens de Gaza entraient chaque jour en Israël, tandis que les Gazaouis nécessitant un traitement dans les hôpitaux israéliens étaient également autorisés à entrer dans le pays. Israël a également fourni de l’eau et de l’électricité au territoire contrôlé par le Hamas pendant de nombreuses années – et continue de fournir de l’eau à Gaza actuellement, alors que la guerre se poursuit.

Afin de combler le déficit du marché du travail, Cohen a déclaré qu’il avait signé deux accords avec le gouvernement israélien. Le ministre a indiqué qu’il avait signé deux accords avec des pays étrangers, dont le Sri Lanka, pour faire venir des milliers de travailleurs étrangers en Israël dans un avenir immédiat, et que des accords similaires avec d’autres pays suivraient rapidement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.