Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Eliane Karp se réfugie en Israël après une demande d’extradition

L'épouse de l'ex-président péruvien Alejandro Toledo, a pris un vol des États-Unis pour Tel Aviv pour tenter d'éviter l'extradition vers Lima dans une affaire de blanchiment d'argent

Eliane Karp, à gauche, avec son mari, l'ancien président péruvien Alejandro Toledo, lors d'une convention à Dublin, en Irlande, le 16 octobre 2014. (Crédit : Clodagh Kilcoyne/Getty Images via JTA)
Eliane Karp, à gauche, avec son mari, l'ancien président péruvien Alejandro Toledo, lors d'une convention à Dublin, en Irlande, le 16 octobre 2014. (Crédit : Clodagh Kilcoyne/Getty Images via JTA)

LIMA, Pérou (JTA) – Eliane Karp, l’ancienne Première dame juive du Pérou, s’est envolée des États-Unis vers Israël pour tenter d’éviter l’extradition vers le Pérou dans une affaire de blanchiment d’argent.

Le Premier ministre péruvien, Alberto Otárola, a annoncé la nouvelle mercredi lors d’une conférence de presse à Lima.

« Le ministère de la Justice des États-Unis a informé l’ambassade du Pérou aux États-Unis que Mme Eliane Karp avait pris un vol pour Israël en utilisant son passeport israélien », a-t-il déclaré.

Le Pérou n’a pas de traité d’extradition avec Israël.

Karp a été Première dame du Pérou de 2001 à 2006. Née de parents juifs en France, cette anthropologue a rencontré son mari, l’ancien président péruvien Alejandro Toledo, alors qu’ils étaient tous deux étudiants à l’université de Stanford. Avant d’obtenir son doctorat de l’université californienne, Karp a obtenu sa licence à l’université hébraïque de Jérusalem.

En avril, Toledo a été extradé des États-Unis vers Lima, où il est actuellement en prison. Il est accusé d’avoir accepté des dizaines de millions de dollars de pots-de-vin en échange de contrats de travaux publics. Toledo nie toute malversation.

Les autorités péruviennes ont également tenté d’extrader Karp des États-Unis pour une autre affaire de détournement de fonds l’impliquant elle, sa mère et son mari.

En 2013, un procureur péruvien a découvert qu’Ecoteva Consulting Group, une société offshore au Costa Rica fondée par Toledo, avait été utilisée pour payer les hypothèques d’un bien immobilier coûteux pour la mère de Karp, Eva Fernenburg. Au départ, Toledo a prétendu que l’argent de cette société provenait des réparations payées par l’Allemagne à Fernenburg, une survivante de la Shoah. Plus tard, il a déclaré que l’argent provenait de l’homme d’affaires israélien Yossi Maiman.

Les procureurs estiment que l’argent utilisé pour créer Ecoteva provenait de pots-de-vin et demandent donc une peine de 16 ans et 8 mois pour Toledo et Karp. Le 20 avril, un juge californien a ordonné la restitution du passeport de Karp.

Lorsqu’elle était Première dame, Karp était connue pour sa capacité à parler le quechua, l’une des langues indigènes du Pérou, et pour sa tendance à interpeller de manière explosive ceux qui n’étaient pas d’accord avec elle. En 2004, lors d’un événement organisé à l’ambassade d’Israël à Lima, Karp s’est mise à hurler (en hébreu et en espagnol) sur un magnat des médias israélo-péruvien dont la chaîne de télévision l’avait critiquée.

Elle s’était ensuite excusée auprès de l’ambassadeur d’Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.