Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

« Émigration » de Gaza : Des États du Golfe condamnent les propos de ministres israéliens

Le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, avait appelé lundi à de nouvelles implantations juives à Gaza après la guerre en cours

Des tentes et abris de fortune dans un camp de déplacés palestiniens durant la guerre d'Israël contre le Hamas, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 13 décembre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Des tentes et abris de fortune dans un camp de déplacés palestiniens durant la guerre d'Israël contre le Hamas, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 13 décembre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

L’Arabie saoudite, le Qatar, les Émirats arabes unis et le Koweït ont condamné jeudi les propos de deux ministres israéliens appelant les Palestiniens à quitter la bande de Gaza.

Le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, avait appelé lundi à de nouvelles implantations juives à Gaza après la guerre en cours, et à « encourager » la population palestinienne à émigrer, au lendemain d’un appel similaire de son collègue d’extrême droite, le ministre des Finances Bezalel Smotrich.

Le royaume « condamne et rejette catégoriquement les commentaires des deux ministres », a affirmé le ministère saoudien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Il a appelé la communauté internationale à agir face à ce qu’il a appelé la « persistance » du gouvernement israélien à violer les lois internationales « à travers ses déclarations et ses actes ».

Le Qatar, qui a joué un rôle de médiateur dans la trêve entre Israël et le Hamas palestinien fin novembre, a aussi « condamné dans les termes les plus fermes » les propos des deux ministres.

« La politique de punition collective et de déplacement forcé pratiquée par les autorités d’occupation contre les habitants de Gaza ne changera pas le fait que Gaza est une terre palestinienne et qu’elle restera palestinienne », a-t-il ajouté dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères.

Le Koweït a emboité le pas à ses voisins du Golfe, et mis en garde contre les « plans israéliens visant à déplacer les habitants de Gaza en particulier, et le peuple palestinien en général ».

Les Émirats arabes unis ont aussi dénoncé les propos des deux ministres.

« Les Émirats arabes unis ont condamné dans les termes les plus fermes les déclarations extrémistes du ministre israélien des Finances, Bezalel Smotrich, et du ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, appelant au déplacement des Palestiniens, en plus de la réoccupation et de la réinstallation des Palestiniens. construire des colonies dans la bande de Gaza », a déclaré le ministère des Affaires étrangères des Émirats arabes unis dans un communiqué, exprimant son « rejet catégorique de telles déclarations offensantes et de toutes les pratiques et procédures mises en œuvre en violation des résolutions sur la légitimité internationale, qui menacent une nouvelle escalade dans la région et une nouvelle instabilité dans la bande de Gaza ».

La déclaration des Émirats arabes unis réitère également un appel à un cessez-le-feu à Gaza, à l’acheminement sans entrave de l’aide aux Palestiniens et à la promotion d’un accord de paix global entre Israël et les Palestiniens.

Les propos des deux ministres israéliens ont également été dénoncés par les États-Unis, la France et l’Union européenne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.