En dépit de menaces de mort, les stars d’une série TV turque jouent en Israël
Rechercher

En dépit de menaces de mort, les stars d’une série TV turque jouent en Israël

Des milliers de fans débordaient de joie au concert de l'acteur principal du soap opera populaire "Istanbullu Gelin" à Tel Aviv, déçus néanmoins de la brève apparition de l'actrice

Ozcan Deniz (D) et Alsi Enver, stars de la série télévisée Istanbullu Gelin. (Crédit : autorisation)
Ozcan Deniz (D) et Alsi Enver, stars de la série télévisée Istanbullu Gelin. (Crédit : autorisation)

Des milliers d’Israéliens se sont réunis samedi soir à Tel Aviv pour écouter des chansons, qu’ils ne connaissaient pas pour la plupart, d’un chanteur turc qui n’avait pas donné de concert depuis des années. Il a défié les menaces de mort que lui a values son déplacement dans l’État juif.

La foule principalement féminine présente au Menora Mivtachim Arena a été électrifiée par Ozcan Deniz, la star de la série télévisée « Istanbullu Gelin » (« La mariée d’Istanbul »), un soap-opera turc de plus en plus populaire en Israël depuis deux ans.

L’acteur-chanteur de 46 ans y incarne Faruk, un riche propriétaire d’une société d’autobus de la ville de Bursa, qui tombe amoureux de Sureyya, une violoniste. Le couple doit néanmoins faire face à l’opposition de la mère de Faruk à leur relation.

Mais Ozcan Deniz est également un ancien chanteur, ce qui a poussé des producteurs israéliens à le faire venir en Israël et à chanter devant un public important, peut-être le plus grand qu’il ait jamais connu. Lors du concert, l’acteur a expliqué à ses fans qu’il avait quitté le monde de la musique il y a huit ans pour se consacrer à la réalisation et à son métier d’acteur.

Le public israélien dévoué débordait de joie, criant « Faruk ! » et filmant le concert — qui comptait un groupe de 16 musiciens — sur leur smartphone, même si la majorité d’entre eux ne connaissait pas les chansons turques, lesquelles sont un peu obscures même en Turquie.

La foule a néanmoins été déçue lorsque l’actrice incarnant Sureyya dans la série, Asli Enver, est montée sur scène, a salué la foule avant de repartir rapidement. A l’écran, elle interprète une chanteuse que l’on peut voir à l’œuvre dans le soap-opera, d’où l’immense déception de plusieurs fans.

Mais c’est en Turquie, notamment, que la déception s’est fait le plus entendre, des médias et abonnés des réseaux sociaux turcs et arabes ayant dénoncé les stars pour avoir accepté de jouer dans l’État juif.

Israël et la Turquie sont des alliés historiques, de nombreux Israéliens se rendant en Turquie pour les vacances, mais les relations se sont dégradées depuis l’arrivée au pouvoir du dirigeant islamiste et pro-Palestiniens Recep Tayyip Erdogan et le raid de l’armée israélienne à bord de la flottille turque Mavi Marmara au large de la bande de Gaza en 2010, qui avait donné lieu à une riposte des militants à bord et à la mort de 10 d’entre eux.

Malgré un rapprochement officiel, Erdogan et le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’échangent régulièrement de violentes piques et se qualifient mutuellement de « tyrans » et « d’assassins ».

« Ce que les responsables politiques n’ont pas su faire, nous l’avons fait », a clamé en turc le chanteur à la foule, un interprète assurant la traduction en hébreu. « Grâce à l’art, nous resterons ensemble pour toujours », a-t-il ajouté sous des applaudissements dithyrambiques.

Un autre concert a eu lieu dimanche soir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...