En Israël, Kevin Costner rejette la campagne du BDS
Rechercher

En Israël, Kevin Costner rejette la campagne du BDS

“J’ai reçu beaucoup d’amour ici. Je n’aurais pas manqué ça”, a déclaré l’acteur américain à Tel Aviv, pendant la promotion de son dernier film, “Criminal”

L'acteur américain Kevin Costner pendant la promotion du film "Criminal", à Rome, le 8 avril 2016. (Crédit : AFP PHOTO / TIZIANA FABI)
L'acteur américain Kevin Costner pendant la promotion du film "Criminal", à Rome, le 8 avril 2016. (Crédit : AFP PHOTO / TIZIANA FABI)

A la première israélienne d’un film avec Kevin Costner, l’acteur hollywoodien a déclaré qu’il ne s’inquiétait pas que des militants anti-israéliens, dont Roger Waters, désapprouvent sa visite dans l’Etat juif.

« Je ne demande à personne la permission de voyager », a déclaré mardi Costner pendant un entretien au multiplexe Cinema City, à côté de Tel Aviv. « J’ai reçu beaucoup d’amour ici. Je n’aurais pas manqué ça. »

Costner, qui a remporté en 1991 deux Oscars pour sa réalisation et son jeu dans « Danse avec les loups », était en Israël pour une projection de son prochain film d’action, « Criminal », dans lequel jouent aussi Ryan Reynolds, Tommy Lee Jones, Gary Oldman et l’actrice israélienne Gal Gadot.

Mardi, au cinéma, il a déclaré au journaliste qu’il était venu soutenir le réalisateur israélien du film, Ariel Vromen.

« C’est son pays, ses parents sont là, et je suis très fier de lui. C’est un jeune homme qui se débrouille vraiment bien », a déclaré Costner. A propos de Gadot, Costner a déclaré qu’il était « agréable » de travailler avec elle et qu’elle était « une partenaire merveilleuse ».

Il a également affirmé qu’il avait rencontré Gadot pour la première fois avant la scène dans laquelle son personnage l’agresse dans une chambre. « Je lui ai serré la main, dit ‘Salut Gal, je suis Kevin’, et nous avons immédiatement commencé à jouer la scène. »

« Criminal » raconte l’histoire de Jericho Stewart (Kevin Costner), un condamné à mort travaillant pour achever la dernière mission d’un agent décédé de la CIA afin de sauver de nombreuses vies.

En plus d’un directeur israélien et d’une actrice israélienne, le film a également un producteur israélien, Avi Lerner.

Costner, 61 ans, a déclaré s’être rendu une fois en Israël auparavant, il y a environ 40 ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...