Rechercher

En plein conflit au Tigré, l’immigration de 5 000 Éthiopiens en Israël s’accélère

Les ministres de l'Immigration et de l'Intérieur décident de faire venir en Israël les Éthiopiens juifs ayant des parents au premier degré, alors que la crise s'aggrave dans le pays

Sur cette photo de l'Agence juive, la ministre de l'Immigration Pnina Tamano-Shata (à gauche) et le président de l'Agence juive de l'époque Isaac Herzog (au centre) accueillent 119 nouveaux immigrants d'Éthiopie à l'aéroport Ben Gourion, le 21 mai 2020. (Shlomi Amsalem)
Sur cette photo de l'Agence juive, la ministre de l'Immigration Pnina Tamano-Shata (à gauche) et le président de l'Agence juive de l'époque Isaac Herzog (au centre) accueillent 119 nouveaux immigrants d'Éthiopie à l'aéroport Ben Gourion, le 21 mai 2020. (Shlomi Amsalem)

La ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata, et la ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, ont déclaré mardi qu’elles avaient convenu d’accélérer l’immigration, qui était au point mort, de 5 000 Éthiopiens d’origine juive, dans un contexte d’intensification des combats dans le pays africain.

Les personnes incluses dans l’accord ont des parents au premier degré en Israël et étaient éligibles pour immigrer en vertu d’une décision gouvernementale de 2015, selon laquelle 9 000 personnes seraient amenées dans l’État juif.

La suspension d’un pont aérien prévu pour 800 personnes avait été signalée à la suite d’une réunion dite « difficile » lundi entre Shaked et Tamano-Shata, selon les informations de la Treizième chaîne.

Selon le quotidien Haaretz, Mme Tamano-Shata, qui est elle-même d’origine éthiopienne, a menacé de quitter son poste si aucun autre transport aérien n’était effectué.

On estime qu’entre 7 000 et 12 000 membres de la communauté éthiopienne attendent toujours de venir en Israël, dont beaucoup vivent dans la région du Tigré, au cœur du conflit.

D’autres, qui ont quitté leurs villages il y a des années, gagnent péniblement leur vie près des centres communautaires juifs de Gondar City et d’Addis-Abeba. Beaucoup attendent depuis des décennies de pouvoir immigrer.

La pression s’est accrue sur Israël ces dernières semaines pour faire venir des milliers de membres de la communauté juive éthiopienne en Israël, alors que l’insurrection des rebelles du Tigré s’intensifie et se rapproche de la capitale Addis Abeba.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...