Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

A VOIR : 35e Marche des Vivants à Auschwitz pour commémorer Yom HaShoah

En plein Yom HaShoah, l'Iran menace de détruire Tel-Aviv et Haïfa ; Des survivants de la Shoah manifestent contre la réforme et la garde nationale de Ben Gvir ; plusieurs cérémonies ont lieu en Israël pour commémorer les victimes de la Shoah

  • Le président Isaac Herzog, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président de la Knesset, la présidente de la Cour suprême Esther Hayut, entre autres, lors d'une cérémonie dans la salle du souvenir à Yad Vashem, à Jérusalem à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
    Le président Isaac Herzog, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président de la Knesset, la présidente de la Cour suprême Esther Hayut, entre autres, lors d'une cérémonie dans la salle du souvenir à Yad Vashem, à Jérusalem à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
  • Bougies allumées en l'honneur des Juifs tués pendant la Shoah, avant une cérémonie au Parlement israélien à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023.  Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
    Bougies allumées en l'honneur des Juifs tués pendant la Shoah, avant une cérémonie au Parlement israélien à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
  • Des survivants de la Shoah, leurs proches et amis déposent des couronnes sur les noms des camps de concentration sur le sol de la salle à Yad Vashem à Jérusalem, l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
    Des survivants de la Shoah, leurs proches et amis déposent des couronnes sur les noms des camps de concentration sur le sol de la salle à Yad Vashem à Jérusalem, l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
  • Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président Isaac Herzog assistent à une cérémonie dans la salle du souvenir à Yad Vashem, à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président Isaac Herzog assistent à une cérémonie dans la salle du souvenir à Yad Vashem, à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
  • Des soldats israéliens assistent à une cérémonie dans la salle du souvenir à Yad Vashem, à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
    Des soldats israéliens assistent à une cérémonie dans la salle du souvenir à Yad Vashem, à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
  • Des personnes sont immobiles sur l'autoroute Ayalon à Tel Aviv alors qu'une sirène de deux minutes retentit dans tout Israël pour marquer Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Des personnes sont immobiles sur l'autoroute Ayalon à Tel Aviv alors qu'une sirène de deux minutes retentit dans tout Israël pour marquer Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
  • Des survivants de la Shoah, leurs proches et amis déposent des couronnes sur les noms des camps de concentration sur le sol de la salle à Yad Vashem à Jérusalem, l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
    Des survivants de la Shoah, leurs proches et amis déposent des couronnes sur les noms des camps de concentration sur le sol de la salle à Yad Vashem à Jérusalem, l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

À VOIR : Des milliers de personnes participent à la Marche des vivants à Auschwitz

À Auschwitz, des survivants de la Shoah et leurs compagnons franchissant la porte "Arbeit Macht Frei" lors de la Marche des vivants, le 18 avril 2023. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)
À Auschwitz, des survivants de la Shoah et leurs compagnons franchissant la porte "Arbeit Macht Frei" lors de la Marche des vivants, le 18 avril 2023. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)

Des milliers de personnes participent à la Marche des vivants au camp de la mort d’Auschwitz, en Pologne.

Cette année est la 35e édition de la Marche des vivants, qui est marquée par le 80e anniversaire du soulèvement du ghetto de Varsovie et qui a pour thème l’héroïsme à l’époque de la Shoah.

Des dizaines de dignitaires et de personnalités, dont le président italien Sergio Mattarella, le ministre israélien de l’Éducation Yoav Kisch, le grand rabbin ashkénaze David Lau, l’ambassadeur des États-Unis en Israël Tom Nides et son prédécesseur David Friedman, ont participé à cette marche de trois kilomètres à travers l’ancien camp nazi.

Des survivants de la Shoah manifestent contre la réforme et la garde nationale de Ben Gvir

Plusieurs survivants de la Shoah ont manifesté près de la résidence présidentielle contre la réforme du système judiciaire du gouvernement et le projet de création d’une garde nationale répondant au ministre de la Sécurité nationale d’extrême-droite, Itamar Ben Gvir.

Lors de ce rassemblement, organisé à l’occasion de Yom HaShoah en Israël, les survivants ont brandi des banderoles portant l’inscription suivante : « N’osez rien faire qui ressemble à ce qui a été fait à notre peuple – non à une milice en Israël ».

« Non à la milice de Ben Gvir », était inscrit sur une autre banderole.

Les organisateurs du rassemblement ont publié un communiqué dans lequel ils ont déclaré : « Les victimes de la Shoah crient depuis la terre, non à ce coup d’État. Tous ceux qui ont souffert de la Shoah et leurs descendants doivent s’insurger contre ce qui se passe aujourd’hui dans l’État d’Israël. C’est un scandale ».

Un pilote d’El Al compare la refonte judiciaire aux événements ayant mené à la Shoah

Un pilote d’El Al a suscité la controverse en délivrant un message avant de décoller, en comparant la tentative du gouvernement de remanier radicalement le système judiciaire aux événements de l’Allemagne nazie qui ont précédé la Shoah.

« Des choses comme la Shoah sont potentiellement réalisées dans une dictature, et nous nous battons en Israël pour rester un pays démocratique », a déclaré le commandant de bord en hébreu et en anglais à la fin de l’embarquement pour le vol de Tel Aviv à New York, le jour de la commémoration de la Shoah.

Suite aux critiques des passagers et d’autres personnes, la compagnie aérienne a affirmé qu’elle « condamne les déclarations politiques de toute nature faites par l’un de ses employés dans le cadre de son travail, et de surcroît à bord de l’un de ses avions, qui ne peuvent pas être le théâtre d’une telle action ».

« La compagnie demande d’éviter cela, surtout en ce jour si sensible et si important pour la nation d’Israël », a déclaré El Al, ajoutant que l’incident « irrégulier » ne reflète pas les valeurs de la compagnie et qu’il fera l’objet d’une enquête approfondie.

Herzog exhorte les Israéliens à « s’unir pour protéger notre nation »

Le président Isaac Herzog assistant à la cérémonie de commémoration de la Shoah à la Knesset, à Jérusalem, le 18 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le président Isaac Herzog assistant à la cérémonie de commémoration de la Shoah à la Knesset, à Jérusalem, le 18 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le président Isaac Herzog s’est exprimé lors de la cérémonie de commémoration de la Shoah à la Knesset et a encouragé les Israéliens à travailler à l’unité, au milieu d’une bataille sociale et politique qui dure depuis quatre mois due à l’intention du gouvernement de réformer radicalement le système judiciaire.

Rappelant un discours prononcé par une survivante de la Shoah lors de la cérémonie officielle de lundi, Herzog a répété son appel de longue date en faveur de la cohésion nationale.

« Elle nous a tous appelés à nous rassembler et à nous unir pour protéger notre nation et notre patrie, car nous n’avons pas d’autre pays », a déclaré Herzog. « Écoutons-la », a-t-il ajouté.

Au sujet de la cérémonie à la Knesset, au cours de laquelle les noms des Juifs tués pendant la Shoah ont été lus, Herzog a déclaré que le fait que « le nom de chaque Juif qui est parti dans les flammes est lu à haute voix, 80 ans plus tard, à Jérusalem, dans le corps législatif de l’État démocratique de la nation juive, est une grande victoire ».

À la Knesset, Elkin et Netanyahu parlent de leurs proches tués pendant la Shoah

Le ministre du Logement et de la Construction, Zeev Elkin, assistant à une conférence à Modiin, le 5 décembre 2021. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le ministre du Logement et de la Construction, Zeev Elkin, assistant à une conférence à Modiin, le 5 décembre 2021. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Parmi les hommes politiques et les dirigeants de premier plan qui ont raconté l’histoire de leur famille pendant la cérémonie de commémoration à la Knesset, le député HaMahane HaMamlahti Zeev Elkin a révélé qu’une grande partie de sa famille avait été tuée pendant cette sombre période.

« Mes parents sont nés après la Shoah, mais une grande partie de leur famille a été tuée pendant la Shoah et dans toute l’Union soviétique », déclare Elkin, avant de lire une liste partielle de dix de leurs noms.

Le législateur est lui-même né en Ukraine soviétique, puis a immigré en Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a raconté, pour sa part, qu’une grande partie de la famille de sa femme a été tuée pendant la Shoah.

Netanyahu a précisé que son beau-père, Shmuel Ben Artzi, a immigré en Israël, mais qu’il a laissé derrière lui en Pologne sa famille, qui « se comptait en dizaines de personnes, toutes tuées ».

« Sa sœur jumelle en faisait partie », a ajouté le Premier ministre à propos de Ben Artzi. « Pendant toute sa vie, si le nom de Yehudit était prononcé, il fondait en larmes. »

Netanyahu a également allumé une des nombreuses bougies commémoratives au cours de l’événement.

Une délégation de l’association des sages-femmes en Pologne pour Yom HaShoah

Une délégation de l'Association des sages-femmes d'Israël en Pologne à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : association des sages-femmes d'Israël)
Une délégation de l'Association des sages-femmes d'Israël en Pologne à l'occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : association des sages-femmes d'Israël)

Une délégation de l’Association des sages-femmes d’Israël se trouve actuellement en Pologne pour marquer Yom HaShoah. C’est la quatrième fois que l’association envoie un groupe pour visiter des sites liés à la Shoah et commémorer les sages-femmes qui ont pris soin des femmes pendant l’une des périodes les plus sombres de l’Histoire.

Pendant la Shoah, les sages-femmes juives ont risqué leur vie pour dans les ghettos et les camps de concentration, pour faire accoucher les femmes secrètement dans des conditions difficiles et insalubres. Elles ne disposaient que de leurs connaissances et de leur expérience, mais d’aucun matériel ou instrument. En l’absence de médecins et de nourriture, les sages-femmes étaient chargées de maintenir les mères et les nouveau-nés en vie le mieux possible.

L’Association des sages-femmes d’Israël est une organisation professionnelle qui représente 1 400 sages-femmes travaillant dans les hôpitaux publics israéliens et dans la communauté. En Israël, les sages-femmes doivent être certifiées par le ministère de la Santé après cinq ans et demi d’études et de stage.

Zelensky commémore les millions de Juifs tués pendant la Shoah

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky pendant une visite à Varsovie, en Pologne, le 5 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Czarek Sokolowski, file)
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky pendant une visite à Varsovie, en Pologne, le 5 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Czarek Sokolowski, file)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait une déclaration en l’honneur de Yom HaShoah.

« Aujourd’hui, nous commémorons les millions de Juifs tués pendant la Shoah. Et nous nous souvenons que seule la victoire de la vie permet d’arrêter le mal », a tweeté Zelensky, qui est Juif.

« Partout où la haine se manifeste, la vie doit l’emporter – par la loi et la force. Nous apprécions tous ceux qui préservent la mémoire de la Shoah et protègent la vie ».

Le maire de Jérusalem condamne les tirs terroristes pendant Yom HaShoah

Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, s'exprimant à Jérusalem, le 10 juillet 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, s'exprimant à Jérusalem, le 10 juillet 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de Yom HaShoah, le maire de Jérusalem, Moshe Lion, a réagi à l’attentat terroriste palestinien perpétré ce matin dans la ville, au cours duquel deux hommes juifs ont été blessés par balle alors qu’ils se rendaient à la prière.

« L’attaque terroriste de ce matin s’est produite à quelques pâtés de maisons d’ici et était dirigée contre des Juifs, qui ont été ciblés uniquement parce qu’ils étaient Juifs », a déclaré Lion lors de la cérémonie qui s’est déroulée sur la place Safra.

« En ce jour sacré, nous nous souviendrons de l’héroïsme de nos frères et sœurs, et nous ne resterons jamais impuissants face à ceux qui cherchent à nous faire du mal. »

En plein Yom HaShoah, l’Iran menace de détruire Tel Aviv et Haïfa

Le président iranien Ebrahim Raissi s'adressant à la foule lors d'une manifestation annuelle devant l'ancienne ambassade des États-Unis à Téhéran, en Iran, le 4 novembre 2022. (Crédit ! AP Photo/Vahid Salemi)
Le président iranien Ebrahim Raissi s'adressant à la foule lors d'une manifestation annuelle devant l'ancienne ambassade des États-Unis à Téhéran, en Iran, le 4 novembre 2022. (Crédit ! AP Photo/Vahid Salemi)

Le président iranien a menacé de raser les villes israéliennes de Tel-Aviv et Haïfa, alors que l’État juif marque solennellement Yom HaShoah et un jour après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a comparé la République islamique à l’équivalent moderne de l’Allemagne nazie.

Ebrahim Raissi s’exprimait à l’occasion de la journée annuelle de l’armée iranienne, tandis que des avions de chasse et des hélicoptères survolaient Téhéran et que des sous-marins iraniens naviguaient dans les eaux iraniennes, lors d’une cérémonie retransmise en direct par la télévision d’État.

Cette journée célèbre l’armée régulière de l’Iran, et non les Gardiens de la révolution, un groupe paramilitaire, dont les forces expéditionnaires opèrent dans l’ensemble du Moyen-Orient et aident les groupes terroristes alliés à l’Iran, tels que le Hezbollah libanais. Les Gardiens ont aussi régulièrement des rapports tendus avec la marine américaine.

« Les ennemis, en particulier le régime sioniste, ont reçu le message que toute action minime contre [notre] pays entraînera une réponse sévère des forces armées, qui accompagnera la destruction de Haïfa et de Tel-Aviv », a déclaré Raissi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.