En pleine querelle avec Israël, le président turc reçoit des juifs anti-Israël
Rechercher

En pleine querelle avec Israël, le président turc reçoit des juifs anti-Israël

"Si vous voulez aider les Juifs, sortez et dites haut et fort que vous êtes contre Israël", ont demandé les Neturei Karta à Erdoğan

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan reçoit des représentants du groupe farouchement antisioniste Neturei Karta à Londres, le 15 mai 2018 (Twitter).
Le président turc Recep Tayyip Erdoğan reçoit des représentants du groupe farouchement antisioniste Neturei Karta à Londres, le 15 mai 2018 (Twitter).

En pleine crise diplomatique entre Ankara et Jérusalem, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a rencontré mardi des représentants du groupuscule anti-sioniste Neturei Karta.

Erdoğan et le ministre turc des Affaires européennes et négociateur en chef Ömer Çelik, qui se trouvaient dans la capitale britannique en visite officielle, ont accueilli le rabbin des Neturei Karta Elhanan Beck et au moins deux autres membres de la secte ultra-orthodoxe, selon le site web de la présidence turque.

La réunion a eu lieu dans la chambre d’hôtel de Erdoğan à Londres et a duré environ 30 minutes. Le site web de la présidence a publié un court article avec une photo, disant que Erdoğan a reçu des « représentants de la communauté juive ».

Neturei Karta est un groupe marginal qui rejette le sionisme et l’État d’Israël pour des considérations religieuses. Citant des sources talmudiques, la secte soutient que les Juifs n’ont aucun droit à la souveraineté politique en Terre Sainte avant la venue du Messie. Ils croient plutôt que les Juifs doivent patiemment attendre la rédemption divine et, entre-temps, ils préconisent le démantèlement de l’État d’Israël.

Le groupe, qui a un petit nombre d’adeptes en Israël, au Royaume-Uni, en Belgique et dans la région de New York, est connu pour ses manifestations bruyantes contre Israël et pour ses visites soumises et respectueuses à ses ennemis.

En 2006, par exemple, les dirigeants de Neturei Karta ont participé à une conférence sur la négation de l’Holocauste parrainée par le gouvernement à Téhéran.

Turkish president receives delegation of Neturei Karta, yesterday, May 15, during his visit to London

Posted by Neturei Karta International on Tuesday, 15 May 2018

Selon le site Web de Yeshiva World, Beck, qui est né à Jérusalem et réside à Londres, a dit au président turc qu’Israël est le pays le plus dangereux pour le peuple juif dans le monde aujourd’hui.

« Aider les sionistes n’est pas dans l’intérêt du peuple juif. Si vous voulez aider les Juifs, sortez et dites haut et fort que vous êtes contre l’État d’Israël », a dit Beck à Erdoğan, selon Yeshiva World.

Nous ne voulons pas non plus deux États. Nous soutenons le retour du peuple palestinien. Là-bas, juifs et musulmans peuvent vivre ensemble en paix

« Nous sommes contre les occupants. Nous voulons apporter la paix dans la région. En tant que Juifs, nous prions pour la dissolution complète et pacifique de l’Etat d’Israël. Nous ne voulons pas non plus deux États. Nous soutenons le retour du peuple palestinien. Là-bas, juifs et musulmans peuvent vivre ensemble en paix. »

Beck a ajouté : « Nous pouvons vivre en paix et en harmonie dans le monde entier en Palestine, comme c’était le cas il y a de nombreuses années avec les musulmans ».

Le site Web n’a pas rapporté ce que le président turc a répondu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...