En Pologne, François rencontrera des survivants d’Auschwitz
Rechercher

En Pologne, François rencontrera des survivants d’Auschwitz

Le 29 juillet, le souverain pontife visitera le camp d'extermination et de concentration en marge des Journées mondiales de la jeunesse

Le pape François Ier salue la foule sur la place Saint Pierre au Vatican, le 5 mars 2014 (Crédit : Andrea Solaro/AFP Photo)
Le pape François Ier salue la foule sur la place Saint Pierre au Vatican, le 5 mars 2014 (Crédit : Andrea Solaro/AFP Photo)

Le pape François, attendu en Pologne fin juillet, rencontrera un groupe de survivants d’Auschwitz lors d’une visite de l’ancien camp nazi en marge des Journées mondiales de la jeunesse, objectif principal de sa première visite au pays de Jean Paul II.

Selon le programme officiel de la visite présenté jeudi, François se rendra à Auschwitz le 29 juillet, deux jours après son arrivée à Cracovie.

Il franchira à pied le portail du camp avec l’inscription « Arbeit macht frei » (Le travail rend libre) puis gagnera le « mur de la mort » pour y prier silencieusement, allumer un cierge et rencontrer un groupe de survivants du camp de concentration et extermination.

Sa visite coïncidant à quelques jours près avec le 75e anniversaire de la mort de saint Maximilien Kolbe, un franciscain conventuel polonais qui s’était porté volontaire pour mourir à la place d’un père de famille, le pape se rendra dans la cellule où il a été tué d’une injection de phénol, pour y prier en privé.

Entre 1940 et le début de 1945, l’Allemagne nazie a exterminé à Auschwitz-Birkenau environ 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs de différents pays européens.

Jean Paul II avait visité cet ancien camp en 1979, et Benoit XVI en 2006.

Les autres points saillants du programme de François comprennent une apparition informelle à la fenêtre de l’archevêché jeudi soir – une tradition établie par Jean Paul II -, une veillée samedi soir avec des centaines de milliers de jeunes au Camp de la Miséricorde à une dizaine de kilomètres de Cracovie et enfin la grande messe finale dimanche 31 juillet au même endroit.

Selon la porte-parole des JMJ, Dorota Abdelmoula, quelque 574 000 jeunes se sont déjà enregistrés, un chiffre record. L’expérience montrant qu’un tiers seulement des participants prennent la peine de s’inscrire, la grande messe pourrait attirer jusqu’à deux millions de fidèles, a-t-elle dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...