Englman devient le nouveau contrôleur de l’Etat
Rechercher

Englman devient le nouveau contrôleur de l’Etat

Avec la désignation de cet ancien chef du Conseil de l'enseignement supérieur, c'est la première fois depuis des décennies que ce n'est pas un ancien juge qui accède au poste

Matanyahu Englman lors d'une conférence de presse à la Knesset après sa nomination au poste de contrôleur de l'Etat, le 3 juin 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Matanyahu Englman lors d'une conférence de presse à la Knesset après sa nomination au poste de contrôleur de l'Etat, le 3 juin 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Matanyahu Englman est devenu officiellement le nouveau contrôleur de l’Etat d’Israël, jurant, durant sa prestation de serment, que ses enquêtes sur les institutions officielles n’interféreraient pas avec le travail des décisionnaires.

Englman, qui était à la tête du Conseil de l’enseignement supérieur, remplace Yossef Shapira dont le mandat de sept ans vient d’expirer. Pour la première fois depuis des décennies, l’homme occupant la fonction de contrôleur d’Etat n’est pas un ancien juge.

« Le contrôleur se livre à des examens, des vérifications et il fait des recommandations aux décisionnaires mais – et c’est la règle – il n’intervient pas dans le processus de prise de décision », a déclaré Englman durant sa prestation de serment à la Knesset.

« L’intervention dans la prise de décision est susceptible de nuire au statut de la critique qui se doit d’être objective et indépendante », a-t-il ajouté.

Matanyahu Englman fait sa prestation de serment au poste de contrôleur d’Etat au cours d’une session de plénière à la Knesset, le 1er juillet 2019 (Capture d’écran : Twitter)

Englman a promis de défendre le statut de son bureau et déclaré que ses critiques seraient constructives en soi.

« Il est important pour moi de souligner que l’intégrité et l’incorruptibilité, qui sont à la base de la force morale de l’Etat, sont un élément important de la mission du contrôleur de l’Etat », a-t-il ajouté.

Englman, qui a été choisi par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et ses alliés politiques, a été élu par la Knesset au début du mois lors d’un vote à bulletin secret.

Englman, 53 ans, est diplômé de la yeshiva Har-Etzion, porte-drapeau du camp national religieux installé dans le Gush Etzion, en Cisjordanie. Englman est titulaire d’une licence en économie et en comptabilité et a obtenu une maîtrise en administration commerciale. Entre 2014 et 2018, il avait été directeur-général de l’Institut de technologie Technion de Haïfa. L’année dernière, il avait pris la tête du Conseil de l’enseignement supérieur.

Le travail du contrôleur de l’Etat est de revoir les politiques et les actions du gouvernement et des agences. Selon le site de la Knesset, il est chargé « d’inspecter la légalité, l’intégrité, les normes managériales, l’efficacité et l’économie des instances soumises à un audit, et tout autre aspect qu’il ou elle juge nécessaire ».

Le contrôleur de l’Etat publie des rapports annuels sur des dossiers qui, estime-t-il, méritent d’attirer l’attention.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...