Enquête pour fraude impliquant Netanyahu : Ari Harow tiré d’affaire
Rechercher

Enquête pour fraude impliquant Netanyahu : Ari Harow tiré d’affaire

La police ne cherchera pas à prolonger la détention à domicile de l’ancien chef de cabinet du Premier ministre ; l’investigation continue sous ordonnance de non publication

Ari Harow, ancien chef de cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une réunion du Likud à la Knesset, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Ari Harow, ancien chef de cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une réunion du Likud à la Knesset, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Après une semaine en résidence surveillée dans le cadre d’une enquête pour fraude, la police a libéré Ari Harow, ancien chef du personnel du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, né en Californie.

Harow, 43 ans, a été arrêté pour interrogatoire à l’aéroport Ben Gourion la semaine dernière et interrogé pendant 14 heures dans le cadre de violations financières présumées impliquant Netanyahu, mais il a été libéré de sa détention à domicile vendredi.

La police a déclaré qu’elle ne chercherait pas à prolonger sa détention pour le moment, a rapporté le site d’informations NRG.

L’enquête, qui fait l’objet d’une ordonnance de non publication partielle, implique des soupçons quant à un blanchiment d’argent massif, ont rapporté les médias israéliens.

Harow a démissionné de son poste au cabinet du Premier ministre en janvier 2015 afin de travailler sur la campagne électorale de Netanyahu. Ce natif de Los Angeles avait déjà été interrogé en décembre 2015 pour soupçon de fraude et d’abus de confiance. Il avait alors été placé en résidence surveillée pendant cinq jours.

Un certain nombre d’autres associés de Netanyahu ont également été interrogés ces derniers jours. Deux hauts fonctionnaires supplémentaires qui ont travaillé pour Netanyahu au bureau du Premier ministre depuis 2009 doivent également être questionnés, selon Globes.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entouré de son ancien chef de cabinet Ari Harow et de son ancienne conseillère parlementaire Perach Lerner, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entouré de son ancien chef de cabinet Ari Harow et de son ancienne conseillère parlementaire Perach Lerner, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La police a également lancé une enquête sur Netanyahu pour corruption financière liée à trois autres sujets : les allégations de longue date de financement illicite de voyage à l’étranger ; l’affirmation que Netanyahu et sa famille auraient indument utilisé les fonds publics de l’Etat pour acheter de la nourriture et des divertissements ; et l’accusation selon laquelle il aurait reçu illégalement une somme importante pour sa campagne politique de la part du milliardaire français Arnaud Mimran.

Netanyahu a nié toute malversation dans les trois affaires.

Selon Haaretz, la police enquêtait sur la vente de la société de conseil de Harow, 3H Global.

Harow a été élevé dans une famille de sept enfants, dont trois qui ont été adoptés et l’un qui a le syndrome de Down, selon The Jerusalem Post. Il a fait son alyah avec sa famille quand il avait 12 ans et est entré dans l’armée en servant dans la brigade Golani.

Il est allé à l’université Bar-Ilan et au Brooklyn College à New York, où il a rencontré sa femme, Naomi. Ils ont quatre enfants âgés de 3 à 12 ans.

Eyal Gabai, un ancien directeur général du bureau du Premier ministre, a déclaré au Post qu’il était certain de l’innocence de Harow, affirmant que les accusations qui ont conduit à l’enquête de police sont forgées de toutes pièces par des rivaux politiques.

« Je suis sûr que Ari n’a rien fait de mal et que la police ne trouvera rien, parce qu’il est droit » comme une flèche, a déclaré Gabai.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...