Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Erdan met fin à son mandat d’envoyé d’Israël à l’ONU

Le Premier ministre n'aurait par ailleurs pas voulu prolonger le mandat de l'ambassadeur Michael Herzog à Washington

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

L'ambassadeur israélien aux Nations unies Gilad Erdan s'exprimant lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur une résolution qui aurait reconnu la Palestine comme un État membre à part entière de l'ONU, au siège de l'ONU, le 18 avril 2024. (Crédit : Yuki Iwamura/AP)
L'ambassadeur israélien aux Nations unies Gilad Erdan s'exprimant lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur une résolution qui aurait reconnu la Palestine comme un État membre à part entière de l'ONU, au siège de l'ONU, le 18 avril 2024. (Crédit : Yuki Iwamura/AP)

L’ambassadeur d’Israël aux Nations unies, Gilad Erdan, a décidé de mettre fin à son mandat à New York après quatre ans, a annoncé vendredi le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Netanyahu a proposé à Erdan de rester aux États-Unis et de devenir ambassadeur d’Israël à Washington – un poste qu’il a occupé pendant un an en même temps que son rôle à l’ONU – mais l’ancien ministre du Likud a refusé, invoquant des considérations familiales, a indiqué le bureau du Premier ministre, notant que deux enfants d’Erdan vont bientôt intégrer l’armée.

« L’ambassadeur Erdan a représenté Israël avec respect, détermination et force, et je l’en remercie », a déclaré Netanyahu dans un communiqué.

Alors que les ambassadeurs voient souvent leur mandat prolongé d’un an, Netanyahu aurait décidé de ne pas prolonger le mandat de l’actuel ambassadeur d’Israël à Washington, Michael Herzog. Le frère du président Isaac Herzog achèvera son mandat de trois ans en novembre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu accueilli par l’ambassadeur d’Israël aux États-Unis Michael Herzog (au centre) et l’ambassadeur à l’ONU Gilad Erdan (à droite), à New York, le 19 septembre 2023. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)

Le Premier ministre aurait reproché à Herzog de ne pas en avoir fait assez pour que Netanyahu soit invité à la Maison Blanche l’année dernière, alors que les liens avec le président américain Joe Biden s’étaient détériorés en raison des mesures prises par son gouvernement partisan de la ligne dure.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.