Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Erdan portera l’étoile jaune jusqu’à ce que le Conseil de sécurité condamne le Hamas

Un contexte de frustration mondiale croît face à l'organe de l'ONU, qui n'a pas adopté une seule résolution sur la guerre entre Israël et le Hamas en trois semaines

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

L'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Gilad Erdan, portant une étoile de David jaune sur laquelle on peut lire " Plus jamais ça " en l'honneur des personnes tuées lors de l'attaque sans précédent du Hamas alors qu'il s'adresse aux membres du Conseil de sécurité de l'ONU au siège de l'ONU, à New York, le 30 octobre 2023. (Crédit : Eduardo Munoz Alvarez/AP Photo)
L'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Gilad Erdan, portant une étoile de David jaune sur laquelle on peut lire " Plus jamais ça " en l'honneur des personnes tuées lors de l'attaque sans précédent du Hamas alors qu'il s'adresse aux membres du Conseil de sécurité de l'ONU au siège de l'ONU, à New York, le 30 octobre 2023. (Crédit : Eduardo Munoz Alvarez/AP Photo)

L’ambassadeur d’Israël aux Nations unies a arboré une étoile jaune sur sa poitrine lundi lors de son intervention devant le Conseil de sécurité, s’engageant de manière provocante à porter l’insigne jusqu’à ce que les membres de l’organe condamnent les « atrocités » du groupe terroriste palestinien du Hamas, une initiative rapidement désavouée par le directeur du mémorial israélien de la Shoah Yad Vashem.

« Certains d’entre vous n’ont rien appris au cours des 80 dernières années. Certains d’entre vous ont oublié pourquoi cet organe a été créé », a déclaré l’envoyé Gilad Erdan, qui reproche au Conseil de sécurité d’avoir « gardé le silence » face aux attaques meurtrières sans précédent menées par les terroristes palestiniens du Hamas contre Israël le 7 octobre.

Les 15 membres du Conseil, profondément divisés, n’ont pas adopté une seule résolution sur la guerre, en trois semaines de temps, entre Israël et le Hamas, suscitant la colère des responsables israéliens et palestiniens.

« Je vous le rappelle. À partir de ce jour, chaque fois que vous me regarderez, vous vous souviendrez de ce que signifie rester silencieux face au mal », a déclaré Erdan.

« Tout comme mes grands-parents et les grands-parents de millions de Juifs, mon équipe et moi-même porterons désormais des étoiles jaunes », a-t-il ajouté, se levant pour en apposer une sur la poitrine de son costume, avec les mots « Plus jamais ça », en référence aux étoiles jaunes que les Juifs, dès l’âge de 6 ans, ont été forcés de porter par les nazis.

Il la porte « comme un symbole de fierté », a déclaré Erdan.

L’ambassadeur israélien aux Nations unies, Gilad Erdan, plaçant une étoile jaune sur sa poitrine alors qu’il s’exprime lors d’une réunion du Conseil de sécurité sur la guerre entre Israël et le Hamas au siège de l’ONU, à New York, le 30 octobre 2023. (Crédit : Michael Santiago/Getty Images/AFP)

« Nous porterons cette étoile jusqu’à ce que vous vous réveilliez et condamniez les atrocités du Hamas. »

Le directeur du musée de la Shoah Yad Vashem, Dani Dayan, a rapidement dénoncé ce geste qui « déshonore à la fois les victimes de la Shoah et l’État d’Israël ».

« L’écusson jaune symbolise l’impuissance du peuple juif et le fait d’être à la merci des autres. Aujourd’hui, nous avons un pays indépendant et une armée forte », a déclaré Dayan sur X – anciennement Twitter.

« Nous sommes maîtres de notre destin. Aujourd’hui, nous plaçons un drapeau bleu-blanc à la boutonnière, et non un écusson jaune », a ajouté Dayan.

Dani Dayan, directeur du Mémorial israélien pour la Shoah Yad Vashem, après une conférence de presse à Berlin, en Allemagne, le 23 janvier 2023. (Crédit : Markus Schreiber/AP)

Depuis des semaines, le Conseil de sécurité est divisé sur la question de la guerre et de son impact, rejetant quatre projets de résolution sur le conflit.

Certains textes ont été bloqués par les États-Unis, proche allié d’Israël, parce qu’ils ne mentionnaient pas le droit d’Israël à se défendre.

Un autre texte présenté par les Américains a été bloqué par la Russie et la Chine notamment parce qu’il n’appelait pas clairement à un cessez-le-feu.

Face à cette impasse, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté vendredi dernier, à une large majorité, une résolution non contraignante demandant une « trêve humanitaire immédiate », sans toutefois mentionner le Hamas.

Israël, par la voix de Erdan, a fustigé le texte, affirmant qu’il « restera dans les annales de l’infamie ».

Lors de la réunion du Conseil de sécurité de lundi, plusieurs intervenants, tout en dénonçant les attaques du Hamas, ont souligné le prix payé par les habitants de Gaza, où les autorités sanitaires affirment que plus de 8 300 personnes auraient été tuées dans le territoire contrôlé par le Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste palestinien ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et comprennent vraisemblablement ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, ainsi que les civils tués par des missiles errants tirés par des groupes terroristes.

Philippe Lazzarini, directeur de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), a déclaré que le siège de Gaza constituait une punition collective pour ses habitants.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.