Rechercher

Erdogan a envoyé une lettre de félicitations à Netanyahu

Jérusalem et Ankara ont lentement renoué leurs liens au cours de l'année écoulée, alors que Netanyahu n'était pas au pouvoir, après plus d'une décennie de tensions

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'exprime lors d'une conférence de presse après un sommet extraordinaire de l'OTAN au siège de l'OTAN à Bruxelles, le 24 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Markus Schreiber)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'exprime lors d'une conférence de presse après un sommet extraordinaire de l'OTAN au siège de l'OTAN à Bruxelles, le 24 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Markus Schreiber)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a envoyé une lettre de félicitations à Benjamin Netanyahu après sa victoire aux élections législatives israéliennes du 1er novembre, ont annoncé jeudi les services de l’ancien Premier ministre israélien.

Le bloc de Netanyahu (droite, ultra-orthodoxes et extrême-droite) est arrivé majoritaire au scrutin (64 sièges sur 120), devant le camp mené par le centriste Yaïr Lapid (51 sièges). Il devrait être mandaté dimanche pour former un nouveau gouvernement.

« Je vous félicite pour votre victoire aux élections et je crois que le nouveau gouvernement poursuivra la coopération entre les (deux) pays dans tous les domaines, d’une manière qui apportera la paix et la stabilité à notre région », a écrit le président Erdogan, selon le communiqué des services de M. Netanyahu.

M. Erdogan, fervent défenseur de la cause palestinienne et très proche du Hamas, a dans le passé critiqué les politiques israéliennes menées sous les gouvernements de M. Netanyahu (1996-1999 et 2009-2021) envers les Palestiniens.

Les relations entre les deux pays s’étaient tendues en 2010 après l’assaut meurtrier des forces israéliennes contre la flottille turque Mavi Marmara, qui tentait de briser le blocus à Gaza, enclave palestinienne contrôlée par les islamistes du Hamas.

Mais à moins d’un an de la présidentielle turque prévue pour la mi-juin 2023, M. Erdogan multiplie les initiatives pour normaliser les relations avec plusieurs puissances régionales – dont l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis – en quête d’investissements et de touristes.

Israël et la Turquie avaient ainsi annoncé en août le rétablissement complet de leurs relations bilatérales et le retour des ambassadeurs dans les deux pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...