Erekat : le futur gouvernement est « une vraie menace » d’instabilité régionale
Rechercher

Erekat : le futur gouvernement est « une vraie menace » d’instabilité régionale

Ce gouvernement "aura naturellement pour conséquences l'apartheid, le racisme et l'extrémisme religieux et politique" selon le numéro 2 de l'OLP

Saeb Erekat, secrétaire général de l'Organisation de la libération de la Palestine (OLP), à Ramallah, le 23 novembre 2015. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
Saeb Erekat, secrétaire général de l'Organisation de la libération de la Palestine (OLP), à Ramallah, le 23 novembre 2015. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

La direction palestinienne en Cisjordanie a estimé mercredi que l’entrée confirmée de l’ultranationaliste Avigdor Liberman dans le gouvernement israélien représentait une « vraie menace » pour la stabilité régionale.

« Ce gouvernement représente une vraie menace d’instabilité et d’extrémisme dans la région », a déclaré à l’AFP Saëb Erakat, numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Ce gouvernement « aura naturellement pour conséquences l’apartheid, le racisme et l’extrémisme religieux et politique », a-t-il ajouté.

Sami Abou Zouhri, un porte-parole du mouvement terroriste Hamas qui dirige la bande de Gaza, a affirmé que « le choix de Liberman représente une escalade dans le racisme et l’extrémisme » israéliens.

« Le Hamas appelle la communauté internationale à assumer ses responsabilités et ceux qui recherchent la normalisation et la coexistence avec l’occupant (Israël) à renoncer à ces fantasmes », a-t-il dit dans un communiqué.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a conclu mercredi un accord sur l’entrée au gouvernement de Liberman, appelé au poste crucial de ministre de la Défense.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...