Erekat s’insurge de la visite “apartheid” de Rivlin en Cisjordanie
Rechercher

Erekat s’insurge de la visite “apartheid” de Rivlin en Cisjordanie

Cette visite représente l'approche israélienne et son "refus de se soumettre aux accords internationaux," selon le numéro 2 de l'OLP

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le président Reuven Rivlin en visite au Conseil régional du Binyamin, en Cisjordanie, le 6 juin 2016. (Crédit : Mark Neyman/GPO)
Le président Reuven Rivlin en visite au Conseil régional du Binyamin, en Cisjordanie, le 6 juin 2016. (Crédit : Mark Neyman/GPO)

Saeb Erekat, négociateur palestinien et chef et secrétaire général de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine), a pris à partie le président Reuven Rivlin pour sa visite dans des implantations de Cisjordanie lundi.

Erekat a déclaré à l’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne Wafa que la visite « exprime l’approche israélienne à son insistance au modèle d’apartheid, et son refus de se soumettre aux accords internationaux. »

« Le président israélien reconnaît que les implantations sont illégales et considérées comme un crime de guerre », a-t-il ajouté.

Erekat a appelé le monde à dénoncer le « terrorisme » israélien et à cesser de traiter Israël « comme si c’était un pays au-dessus de la loi ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...