Eric Zemmour à nouveau condamné pour des propos islamophobes
Rechercher

Eric Zemmour à nouveau condamné pour des propos islamophobes

Le polémiste a déclaré que "tous les musulmans" considéraient les djihadistes comme de "bons musulmans"

Le polémiste Eric Zemmour (Crédit : capture d'écran YouTube/France 2)
Le polémiste Eric Zemmour (Crédit : capture d'écran YouTube/France 2)

Le polémiste Eric Zemmour a été condamné jeudi à 5 000 euros d’amende pour provocation à la haine pour des propos anti-musulmans tenus dans l’émission « C à vous » le 6 septembre 2016.

Lors de l’émission sur France 5, il avait notamment estimé qu’il fallait donner aux musulmans « le choix entre l’islam et la France ».

Il avait aussi soutenu que « tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas », considéraient les jihadistes comme de « bons musulmans ».

Le tribunal correctionnel de Paris a estimé que les propos poursuivis présentent « une gravité incontestable », Eric Zemmour « stigmatisant à plusieurs reprises et en des termes particulièrement violents et péremptoires une communauté prise dans son ensemble ».

Outre l’amende, il a été condamné à verser un euro de dommages et intérêts à l’association CAPJPO EuroPalestine, qui avait engagé les poursuites, et 2.000 euros pour les frais de justice. Cette association avait demandé en mars dernier l’autorisation de manifestation auprès de la préfecture de police de Paris pour « célébrer la résistance palestinienne à l’occupation et à la colonisation de l’occupant israélien » et « exiger des sanctions ».

CAPJPO-EuroPalestine avait commenté de manière cynique la demande d’interdiction du Crif : « qui n’a pas hésité à demander à l’ensemble des officines israéliennes, dont les nervis fascistes de la LDJ, de se mobiliser le samedi 1er avril (Bye bye « Shabbat », il faut savoir faire des sacrifices…) »

« Il faut interdire cette manifestation car l’antisémitisme aujourd’hui en France se nourrit d’abord de la haine d’Israël. Cette haine se drape dans l’habit politiquement correct du soutien à la cause palestinienne et de la campagne d’appel au boycott dite ‘BDS’, » avait écrit pour sa part Meyer Habib, député de la 8ème circonscription des Français de l’étranger au ministre de l’Intérieur de l’époque, Matthias Fekl.

Eric Zemmour a déjà été condamné en 2011 pour provocation à la haine, après avoir déclaré à la télévision que « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait ».

Plus récemment, la cour d’appel de Paris a confirmé en novembre dernier sa condamnation à 3 000 euros d’amende pour des propos jugés islamophobes dans le journal italien Corriere della sera. Il a formé un pourvoi en cassation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...