Espagne : 8 activistes BDS acquittés dans l’affaire du chanteur Matisyahu
Rechercher

Espagne : 8 activistes BDS acquittés dans l’affaire du chanteur Matisyahu

Les partisans du boycott anti-israélien avaient en vain demandé au chanteur de faire une déclaration sur l'État palestinien avant d'être autorisé à participer à un festival

Le chanteur juif américain Matisyahu prend la parole au Poisson Rouge, à New York City, le 8 janvier 2016. (Autorisation :  Amir Norman via JTA)
Le chanteur juif américain Matisyahu prend la parole au Poisson Rouge, à New York City, le 8 janvier 2016. (Autorisation : Amir Norman via JTA)

JTA — Un tribunal espagnol a acquitté huit activistes anti-israéliens qui avaient été accusés de crime de haine après avoir demandé à un chanteur juif américain, Matisyahu, de faire part de son soutien à l’établissement d’un État palestinien comme condition préalable à sa participation à un festival de musique.

La cour d’appel de Valencia a acquitté, le 11 janvier, ces membres du mouvement anti-Israélien BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) dans le cadre d’une plainte déposée par une organisation pro-israélienne en 2017 qui avait dénoncé leur rôle dans la demande soumise au chanteur, dont le vrai nom est Matthew Paul Miller, a fait savoir lundi El Salto.

Les juges ont accepté les arguments avancés par les accusés qui avaient fait valoir que leur action était protégée par la liberté d’expression et que leur intention n’était pas de discriminer Matisyahu en raison de son judaïsme, mais de protester contre les politiques israéliennes.

Matisyahu avait été invité à donner un concert au festival de la musique de Rototom en 2015. Mais une campagne avait amené les organisateurs à demander que Matisyahu – qui n’est pas israélien, mais qui s’est produit au sein de l’Etat juif et lors d’un voyage gratuitement organisé par l’AIPAC – fasse la déclaration demandée sur l’État palestinien s’il désirait monter sur scène. Les activistes avaient pris part à la campagne et Matisyahu avait été le seul chanteur à être sollicité sur le sujet.

Matisyahu avait refusé et, suite à l’indignation qu’avait suscité l’incident, les organisateurs avaient retiré leur exigences et ils avaient présenté leurs excuses à l’artiste.

Les tribunaux espagnols, ces dernières années, ont annulé des dizaines de motions, notamment adoptées par les municipalités, déclarant un soutien au BDS. Les magistrats ont cité divers arguments dans leurs jugements et notamment les dispositions constitutionnelles rejetant la discrimination.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...