Etats-Unis : Susan Sandler donne 200 millions de dollars contre le racisme
Rechercher

Etats-Unis : Susan Sandler donne 200 millions de dollars contre le racisme

La philanthrope juive dit avoir réfléchi à faire ce don après avoir appris qu'elle avait un cancer ; Sheldon Adelson et son épouse donnent de l'argent à la campagne de Trump

Des manifestants lèvent le poing pendant une manifestation suite à la mort de George Floyd à Anaheim, en Californie, le 1er juin 2020 (Crédit : AP Photo/Jae C. Hong, File)
Des manifestants lèvent le poing pendant une manifestation suite à la mort de George Floyd à Anaheim, en Californie, le 1er juin 2020 (Crédit : AP Photo/Jae C. Hong, File)

JTA — Susan Sandler, philanthrope juive progressiste, a annoncé qu’elle allait faire un don de 200 millions de dollars à des causes liées à la lutte contre le racisme aux Etats-Unis.

Sandler a fait savoir lundi qu’elle allait établir le Susan Sandler Fund pour soutenir un certain nombre d’organisations dirigées par des personnes de couleur et qui luttent contre le racisme dans le sud et le sud-ouest des Etats-Unis, a noté le New York Times.

« Je crois dorénavant que, plutôt que de tenter d’utiliser des articles et des rapports persuasifs pour faire évoluer les esprits des décisionnaires, le moyen le plus efficace de transformer les priorités sociales et les politiques publiques est de changer le climat et l’environnement qui entourent la prise des décisions », a-t-elle écrit dans un post publié sur Medium où elle annonçait la création de son fonds. « Il faut très spécifiquement que les visages des personnes avec lesquelles les décisionnaires politiques sont amenés à interagir puissent refléter la diversité raciale, culturelle et économique de la population affectée par ces mêmes politiques. »

Sandler a dit avoir eu l’idée de fonder ce fonds après avoir appris, il y a quatre ans, qu’elle était atteinte d’une tumeur agressive du cerveau, avec une moyenne d’espérance de vie de 18 mois.

Marion Sandler lors d’une rencontre d’actionnaires à Oakland, en Californie, le 31 août 2006. (Crédit : AP Photo/Marcio Jose Sanchez, file)

Elle est la fille de Marion et Herbert Sandler, qui avaient fondé la Golden West Financial Corp. – la deuxième plus importante société de crédit du pays à une époque – dont ils avait également été les directeurs-généraux. Marion Sandler, fille d’immigrés juifs originaires de Lituanie et de Russie, avait été la première femme à diriger une firme figurant au classement Fortune 500.

« En 1994, bien avant la sensibilisation au sein des entreprises américaines sur la diversité et l’inclusion, mes parents avaient diversifié le conseil d’administration de la compagnie, en prenant des actions rapides et décisives qui avaient permis de mettre en place une instance de gouvernance où les femmes et les personnes de couleur formaient la majorité », a écrit Sandler sur Medium.

Le couple Sandler avait ensuite créé la Sandler Foundation, qui avait donné environ un milliard de dollars à des causes progressistes, notamment dans les secteurs de la santé, des droits de l’Homme et du journalisme d’investigation, selon le site internet de l’organisme. Ils avaient également soutenu le Jewish Community Endowment Fund de San Francisco, selon le journal J. The Jewish News Northern California.

Par ailleurs, Sheldon Adelson et son épouse Miriam, philanthropes pro-israéliens et donateurs majeurs du parti Républicain, ont eux annoncé savoir qu’ils placeraient une somme qui pourrait aller jusqu’à 50 millions de dollars pour soutenir la campagne du président Donald Trump au cours des dernières semaines avant les élections américaines, a annoncé CNBC.

Le directeur général de la Las Vegas Sands Corporation, Sheldon Adelson, est assis avec sa femme Miriam lors d’un débat présidentiel entre Hillary Clinton, candidate démocrate à la présidence, et Donald Trump, candidat républicain à la présidence, à l’université Hofstra de Hempstead, New York, le 26 septembre 2016. (AP Photo/Patrick Semansky)

Le magnat du casino et son épouse, qui est médecin, discutent actuellement avec l’équipe de campagne de Trump de la manière dont dépenser cet argent, a fait savoir la chaîne.

Trump est à la traîne derrière son rival, Joe Biden, en termes de collecte de fonds. Un allié de Biden, l’ancien maire de New York et magnat des médias Mike Bloomberg, a promis de verser cent millions de dollars en Floride, un Etat décisif pour l’issue des élections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...