Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Européennes : le FPÖ, fondé par d’anciens nazis, s’impose en Autriche

Le parti d'extrême droite, créé dans les années 1950, signe sa première victoire dans un scrutin national

Herbert Kickl tenant un micro pour remercier ses partisans au soir d'une victoire aux élections européennes du 9 juin 2024 (Crédit : capture d'écran YouTube)
Herbert Kickl tenant un micro pour remercier ses partisans au soir d'une victoire aux élections européennes du 9 juin 2024 (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le parti d’extrême droite FPÖ est arrivé en tête à l’issue des élections européennes dimanche en Autriche, signant sa première victoire dans un scrutin national.

Il a recueilli 25,7 % des voix, selon des résultats quasi complets publiés par les médias dans la soirée.

Suivent de près les conservateurs de l’ÖVP (24,7 %), actuellement au gouvernement, puis les sociaux-démocrates du SPÖ (23,2 %). Les Verts affichent un score de 10,7 %.

Laminé après le retentissant scandale de corruption de l’Ibizagate, le Parti autrichien de la Liberté (FPÖ) n’avait décroché que trois sièges au Parlement européen à l’issue du scrutin de 2019, un chiffre qui devrait doubler dans le nouvel hémicycle.

Il a depuis remonté la pente sous la houlette d’un chef radical, Herbert Kickl.

« Les électeurs ont écrit une page d’histoire », a-t-il salué devant ses partisans réunis à Vienne. Avec la « volonté d’ouvrir une nouvelle ère politique en Autriche et en Europe ».

Des partisans posent pour une photo devant le bus de campagne du président du Parti de la Liberté autrichien (FPOe) durant l’un de ses meetings de campagne en amont des élections anticipées, le 6 octobre 2017 à Saalfelden. (Crédit : AFP/WILDBILD)

Arrivé à la présidence du parti en 2021, M. Kickl a su reconquérir les électeurs, notamment grâce à son discours « anti-vaccins » en pleine pandémie de Covid-19, dans un pays déchiré par les strictes mesures sanitaires qui sont allées jusqu’au confinement des non-vaccinés.

Sur la guerre en Ukraine, le tribun de 55 ans défend la « neutralité » de l’Autriche, fustigeant le soutien accordé à l’Ukraine et les sanctions de l’UE contre Moscou.

Pendant la campagne, le parti a placardé des affiches montrant la cheffe de la Commission européenne Ursula von der Leyen étreignant le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Après ce succès aux européennes, le FPÖ espère remporter les législatives prévues fin septembre, sans garantie cependant de trouver des partenaires pour gouverner.

Herbert Kickl a appelé dimanche à aller plus loin et évoqué « cette nouvelle étape qu’est la chancellerie fédérale ». « Ce pays a besoin d’un chef de gouvernement FPÖ », a-t-il lancé, alors que seuls les médias autrichiens avaient été autorisés à couvrir la soirée électorale.

L’ambiance était moins à la fête du côté des conservateurs, dont le score a chuté de 10 points comparé à 2019, même si le parti pouvait se féliciter d’avoir décroché la deuxième place.

Le chancelier autrichien Karl Nehammer s’adresse aux médias lors d’un sommet européen au bâtiment du Conseil européen à Bruxelles, le 16 décembre 2021. (Crédit : Kenzo Tribouillard, Pool Photo via AP)

Le chancelier conservateur Karl Nehammer a dit entendre « le message » lancé par les électeurs, promettant de regagner leur confiance en durcissant notamment la lutte contre « l’immigration illégale ».

L’Autriche connaît une extrême droite implantée politiquement depuis les années 1980.

C’est dans ce pays qu’elle a été associée au pouvoir au niveau national, pour la première fois au sein de l’Union européenne, en 2000 : 250 000 personnes avaient alors protesté dans la rue contre le succès de Jörg Haider.

Le FPÖ, fondé dans les années 1950 par d’anciens nazis, a de nouveau gouverné entre 2017 et 2019, toujours en coalition avec les conservateurs.

Au total, 6,4 millions de personnes pouvaient voter dans le pays alpin, qui dispose de 20 sièges dans le Parlement européen de 720 élus.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.