Rechercher

Explosion d’une voiture piégée à Ashkelon : un membre d’une famille de la pègre tué

Avi Bitton, principal financier d'une famille du crime, avait survécu à une attaque similaire antérieure ; de plus, un homme a été abattu à Ramle

La police sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée qui a tué un membre important d'une famille criminelle, dans la ville d'Ashkelon, dans le sud du pays, le 14 février 2022. (Crédit : Flash90)
La police sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée qui a tué un membre important d'une famille criminelle, dans la ville d'Ashkelon, dans le sud du pays, le 14 février 2022. (Crédit : Flash90)

Un homme a été tué et deux autres grièvement blessés lorsqu’une voiture piégée présumée a explosé tard dimanche dans la ville d’Ashkelon, dans le sud du pays, ont indiqué la police et les secouristes.

La victime a été identifiée dans la matinée. Il s’agissait d’Avi Bitton, une personnalité d’un gang criminel local.

Bitton, âgé de 42 ans, était un membre de la famille du crime de Shalom Domrani. Résident d’Ashkelon, Bitton était connu des forces de l’ordre pour être l’un des principaux « financiers » du gang, selon des informations. L’un des deux occupants de la voiture a été grièvement blessé et l’autre se trouve dans un état modéré.

Il n’y a pas eu de blessés parmi les passants, même si d’autres véhicules ont été endommagés.

Bitton avait survécu à une autre explosion à la voiture piégée meurtrière en 2013, aussi à Ashkelon. Elle avait détruit un véhicule qu’il conduisait à ce moment-là, tuant un passager, Jackie Benita, autre individu lié au milieu de la pègre. Grièvement blessé, ayant perdu l’usage de ses deux jambes, Bitton était parvenu à survivre et il s’était rétabli.

Domrani a été libéré de prison au mois d’octobre dernier après avoir purgé une peine de six ans pour deux condamnations pour tentative de meurtre. Il continuerait depuis à renforcer son organisation criminelle dont l’ennemie jurée est le famille criminelle de Benny Shlomo.

Sa sortie de prison a eu lieu après la libération de Shlomo, au mois d’août. Ce dernier avait été emprisonné pour agression.

La police locale s’attendait à ce que les tensions entre les deux n’entraînent des attaques. Les agents ont récemment saisi des bombes qui étaient prêtes à être utilisées, a indiqué le site d’information Ynet.

Une source policière a fait savoir au site que Bitton était conscient qu’il était une cible et ignore la raison pour laquelle il est entré dans une voiture piégée.

« Une personnalité de son rang n’entre pas dans un véhicule sans le contrôler minutieusement », a estimé la source, ajoutant que la mort de l’homme portait un « coup grave » à l’organisation de Domrani et qu’elle entraînerait des initiatives de représailles qui inquiètent beaucoup la police. Il a ajouté que cela relevait du « miracle » qu’aucun passant n’ait été blessé.

Benny Shlomo (Capture d’écran d’une séquence d’archives diffusée par la Treizième chaîne)

Bitton a été tué quand une explosion puissante a détruit son véhicule, alors qu’il circulait Yitzhak Rabin à Ashkelon. Les deux autres passagers, dont l’identité n’a pas été révélée, ont été emmenés à l’hôpital de Barzilai dans un état grave.

La police a déclaré que les démineurs et les enquêteurs examinaient la scène du crime et que le commandant de la région sud, le surintendant Peretz Amar, procédait à une évaluation de la situation avec les commandants de police locaux.

Il s’agit du deuxième attentat présumé à la voiture piégée lié au crime organisé au cours de ces derniers jours – une attaque qui survient au milieu d’une guerre entre gangs rivaux, qui a tué plusieurs personnes au cours des dernières semaines.

Un homme abattu à Ramle

Dans la matinée de lundi, quelques heures après l’explosion à Ashkelon, un homme a été abattu à Ramle. Il s’agirait d’une mort en lien avec des violences entre gangs. Il est difficile de dire si les deux incidents sont liés.

La mort de cet habitant de Ramle, un Arabe israélien âgé d’une trentaine d’années, a été prononcée sur les lieux même des coups de feu par les secours. Son identité n’a pas été révélée.

La police a ouvert une enquête, collecté des éléments de preuve et elle s’est mise à la recherche des auteurs des coups de feu, ont fait savoir les forces de l’ordre dans un communiqué. Une photo diffusée par les agents montre une berline argentée, la porte ouverte du côté du conducteur .

Depuis le début de l’année, il y a eu trois homicides liés à la pègre à Ramle.

Selon le groupe Abraham Initiatives, un groupe non-gouvernemental dont les activités se concentrent sur les violences au sein de la communauté arabe, onze Arabes ont été tués en Israël dans des incidents criminels de violences depuis le début de l’année.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années, alimentée principalement par le crime organisé.

Les arabes Israéliens blâment la police, qui, selon eux, n’a pas réussi à démanteler de puissantes organisations criminelles et elle ne semble pas s’occuper des faits violents qui surviennent, tels que querelles familiales, guerres de territoire mafieuses, et la violence envers les femmes. La communauté arabe a aussi souffert de plusieurs décennies de négligence.

Les plans budgétaires adoptés à la fin de l’année dernière prévoient de dépenser plusieurs milliards de shekels au cours des cinq prochaines années pour lutter contre la violence dans la société arabe et développer l’économie de la communauté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...