Eyal Ofer, en tête de la liste des Israéliens moins riches qu’Abramovich
Rechercher

Eyal Ofer, en tête de la liste des Israéliens moins riches qu’Abramovich

Le classement des plus grandes fortunes israéliennes a été finalisé avant l'immigration du Juif russe propriétaire de Chelsea, qui est dorénavant l'homme le plus riche du pays

Aviva Ofer, veuve de Sammy Ofer, avec ses fils Eyal, à droite et Idan, à gauche, coupe de ruban lors d'une inauguration à Rambam. Le professeur Rafi Beyar, directeur de RHCC, les regarde (à l'extrême gauche)). (Crédit :   Paul Melling-RHCC)
Aviva Ofer, veuve de Sammy Ofer, avec ses fils Eyal, à droite et Idan, à gauche, coupe de ruban lors d'une inauguration à Rambam. Le professeur Rafi Beyar, directeur de RHCC, les regarde (à l'extrême gauche)). (Crédit : Paul Melling-RHCC)

Le quotidien économique TheMarker a publié sa liste des 500 plus grandes fortunes juives israéliennes cette semaine, même si un nom s’est trouvé remarquablement absent de la tête du classement.

Le journal a expliqué que son classement avait d’ores et déjà été finalisé avant l’immigration en Israël, le mois dernier, de Roman Abramovich, milliardaire juif russe, suite à des difficultés de renouvellement de son visa britannique.

Abramovich, propriétaire du club de football de Chelsea, à Londres, pèse 12,5 milliards de dollars, selon la presse britannique, ce qui a fait de lui le citoyen israélien le plus riche dès son arrivée dans le pays.

En l’absence d’Abramovich, c’est Eyal Ofer, à la tête d’un empire maritime et immobilier, qui accumule la plus grosse fortune avec 9,3 milliards de dollars, selon le journal. Ofer est propriétaire du Zodiac Group, une compagnie maritime et de la firme du secteur de l’immobilier Global Holdings.

Le père d’Ofer, Sami Ofer, était propriétaire d’une participation majoritaire dans le géant de la navigation Zim en 2004, ce qui a fait de lui l’un des hommes les plus riches de l’Etat juif pendant des années.

Le frère d’Eyal Ofer, Idan Ofer, qui a également des parts dans l’empire de feu son père, est 15ème du classement, avec un revenu estimé à 2,25 milliards de dollars.

Deuxième de la liste, avec 9 milliards de dollars, la famille de Stef Wertheimer, industriel israélien né en Allemagne qui a fondé l’une des plus grandes entreprises mondiales d’outils métallurgiques.

Patrick Drahi, homme d’affaires franco-israélien et propriétaire de l’entreprise de télécommunications Altice dont le siège est aux Pays-Bas, est troisième avec une fortune évaluée à 6,5 milliards de dollars, selon The Marker.

Shari Arison (photo credit: Yossi Zeliger/Flash90)
Shari Arison. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Shari Arison, la femme la plus riche d’Israël, arrive quatrième du classement (5,5 milliards de dollars). Une grande partie de sa richesse provient d’une participation majoritaire dans les entreprises Carnival Cruise Line et dans la Bank Hapoalim, la plus importante banque d’Israël.

Terminant le top 5, la famille Azrieli dont feu le patriarche David Azrieli avait construit un certain nombre de centres commerciaux en Israël, notamment le centre Azrieli à Tel Aviv.

Sixième de la liste, le fondateur et directeur-général de la firme de cyber-sécurité CheckPoint Gil Shwed. Shwed, dont la fortune a été estimée à 4,2 milliards de dollars, a été le lauréat, cette année, du tout premier prix Israël dans les catégories de la technologie et de l’innovation.

Le PDG de Check Point, Gil Shwed, prend la parole à la conférence et exposition Cybertech Israel, à Tel Aviv, le 31 janvier 2017. (Miriam Alster/Flash90)

Shwed est suivi par la famille Tshuva, avec une richesse à 4,15 milliards de dollars. Yitzhak Tsuvha, membre de cette famille, préside la compagnie du secteur de l’immobilier El-Ad Group, et il est actionnaire majoritaire du Delek Group, conglomérat énergétique.

Aux 8ème et 9ème places se trouvent deux Israéliens ayant fait fortune dans l’industrie du loisir américaine.

Haim Saban, magnat de la télévision et l’un des plus importants contributeurs du parti démocrate, est fort de 3,55 milliards de dollars. Arnon Milchan, producteur de cinéma à Hollywood, se trouve juste derrière Saban avec 3,5 milliards de dollars.

Le nom de Milchan a été très présent dans les médias israéliens au cours de l’année passée dans un dossier de corruption impliquant le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Selon la police, Milchan a fait don à Netanyahu et à son épouse Sara de cadeaux d’une valeur estimée de 750 000 shekels, notamment des cigares et du champagne, en échange de la promotion de ses propres intérêts dans le pays.

La police a recommandé au mois de février que Milchan et Netanyahu soient inculpés dans cette enquête, connue sous le nom d’Affaire 1000. Les deux hommes ont nié toute malversation.

Le producteur hollywoodien Arnon Milchan (Crédit : capture d’écran YouTube/amitost)

C’est Shaul Shani qui prend la 10ème place avec un revenu de 3,5 milliards.

Dans la suite du classement se retrouvent la famille Federman, propriétaire de la chaîne Dan Hotels et de la firme du secteur de la Défense Elbit (3,5 milliards) ; Teddy Sagi, qui possède la compagnie technologique de jeu Playtech (3,4 milliards de dollars) ; le magnat de l’immobilier Yakir Gabbay (3,1 milliards de dollars); et le cofondateur de CheckPoint Marius Nacht aux côtés de son ex-épouse Anat Agmon (2,65 milliards de dollars).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...