Face à la demande, le programme de bus du Shabbat renforcé à Tel Aviv
Rechercher

Face à la demande, le programme de bus du Shabbat renforcé à Tel Aviv

Après que plus de 10 000 passagers ont utilisé les transports publics la semaine dernière, les organisateurs vont significativement augmenter la fréquence des navettes

Les nouveaux bus de transport public qui circulent le samedi à Tel Aviv, le 23 novembre 2019 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Les nouveaux bus de transport public qui circulent le samedi à Tel Aviv, le 23 novembre 2019 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

La municipalité de Tel Aviv a fait savoir, jeudi, qu’elle élargirait de manière notable le programme de transports publics gratuits pendant Shabbat suite à l’énorme succès remporté, la semaine dernière, par cette initiative.

Ce nouveau service, qui s’appelle « On bouge pendant Shabbat », a été une telle réussite que certains passagers ont du rester à quai et n’ont pas pu monter à bord des véhicules. Ce sont 10 000 personnes qui ont utilisé les bus mis à disposition, le week-end dernier, malgré l’opposition forte à de tels programmes de la part de l’establishment orthodoxe israélien.

Il y a actuellement six lignes proposées – qui, pour la plupart, contournent les quartiers orthodoxes – avec des mini-bus qui circulaient initialement toutes les demi-heures. Ce service comprend des itinéraires vers les communautés environnantes, notamment vers Ramat Hasharon, Givatayim et Kiryat Ono.

Les minibus, qui disposent chacun de 19 sièges, ont commencé à desservir les nouveaux parcours après l’entrée du Shabbat, à partir de 16 heures. Trois heures après le lancement du service, la mairie de Tel Aviv a annoncé qu’elle ajouterait d’autres véhicules après que des passagers ont dû attendre aux arrêts de bus, selon le site Calcalist.

Le maire de Tel Aviv Ron Huldai prend la pose lors du lancement des nouveaux bus de la ville qui circuleront pendant Shabbat, dès ce week-end, le 20 novembre 2019. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

La municipalité a donc décidé d’augmenter de manière significative les capacités du système, doublant la fréquence de circulation et remplaçant environ 10 % des véhicules pour leur substituer des bus de 52 sièges, a fait savoir la Treizième chaîne dans la journée de jeudi. Plusieurs lignes fonctionneront dorénavant toutes les 20 minutes au lieu de 30 et les services commenceront dès 17 heures, une heure plus tôt que la semaine dernière.

Ophir Cohen, de la municipalité de Tel Aviv, a indiqué à la Treizième chaîne que le programme entrait dans le cadre d’une « politique municipale de réduction de l’utilisation des véhicules privés ».

« Nous pensons que si nous offrons des alternatives, les résidents renonceront à leurs voitures et qu’ils utiliseront les transports publics, leurs vélos ou qu’ils marcheront », a-t-il commenté.

Le service de bus sera gratuit pendant les premières semaines du programme.

En Israël, les bus et les trains ne circulent généralement pas dans les villes à majorité juive du vendredi soir jusqu’au coucher du soleil samedi. Cette règle est née d’un accord passé entre la communauté ultra-orthodoxe et le premier Premier ministre d’Israël, David Ben-Gurion, avant la formation de l’Etat.

Les Israéliens laïcs critiquent depuis longtemps cette restriction de mouvement pendant le weekend.

D’autres villes ont récemment annoncé leur intention de commencer à offrir des transports publics le samedi, y compris Ramat Gan et Ganei Tikva. Plus tôt cette année, une ligne de bus gratuite fonctionnant le samedi a été lancée dans la ville du nord de Tibériade.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...