Fares : Abbas ne condamnera pas le terrorisme car cela ne suffira pas à Israël
Rechercher

Fares : Abbas ne condamnera pas le terrorisme car cela ne suffira pas à Israël

Le responsable de l'AP refuse de dénoncer le meurtre de « soldats » et de « personnes qui ont volé la terre aux Palestiniens »

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Kadoura Fares, avec une image de dirigeant du Fatah emprisonné Tanzim Marwan Barghouthi en arrière-plan (Crédit : Flash90)
Kadoura Fares, avec une image de dirigeant du Fatah emprisonné Tanzim Marwan Barghouthi en arrière-plan (Crédit : Flash90)

Le dirigeant du club des prisonniers palestiniens a déclaré mardi que le président de l’AP, Mahmoud Abbas, n’avait pas dénoncé la série d’attaques terroristes dans laquelle quatre Israéliens ont été tués parce qu’Israël insisterait sur le fait que des condamnations seules ne seraient pas une réponse suffisante.

Kadoura Fares, un ancien ministre de l’Autorité palestinienne, qui a refusé de condamner les attaques au cours d’une entrevue avec la radio militaire, a déclaré que le dirigeant palestinien « a déjà prouvé qu’il était un leader moral ».

Abbas, a-t-il dit, « a toujours condamné [les attaques], et il [a toujours] a reçu en réponse des Israéliens que cela ne suffisait pas, que ses paroles sont tordues, qu’il doit prendre des mesures et qu’ils sont malades de simplement parler », a poursuivi Fares.

Le dirigeant palestinien a ainsi conclu que « cela n’a pas d’importance ».

« Condamner ou ne pas condamner – cela n’a pas d’importance pour les Israéliens ».

Abbas a été vivement critiqué par les Palestiniens et est « entre le marteau et l’enclume », a déclaré Fares.

« Il a déjà prouvé qu’il était un leader moral, même s’il a absorbé beaucoup de critiques internes, et donc vous ne devez pas le mettre à l’épreuve », a déclaré Fares.

Fares n’aurait pas condamné les attaques de la semaine dernière au cours desquelles Naama et Eitam Henkin ont été abattus devant quatre de leurs six enfants en Cisjordanie, et Aharon Benet et Nehemia Lavi ont été mortellement poignardés dans la Vieille Ville de Jérusalem.

« Vous n’entendrez pas une condamnation de ma part parce que cela n’en vaut pas la peine et cela ne vaut pas la peine que vous me le demandiez », a déclaré Fares.

« Ces hommes de l’armée sont des gens qui incitent [à la violence], ce sont des gens qui ont volé les terres des Palestiniens », a-t-il ajouté dans une référence apparente aux victimes israéliennes, dont trois vivaient dans les implantations en Cisjordanie et une dans la Vieille Ville.

Lorsqu’on lui a demandé plus de détails, Fares a raccroché.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...