Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Feiglin prône le remplacement de la population palestinienne de Gaza par des Juifs

L'ancien membre du Likud annonce que son parti d'extrême-droite se présentera contre Benjamin Netanyahu aux prochaines législatives

Moshe Feiglin prononçant un discours sur l'avenir de Gaza, à Jérusalem, le 17 janvier 2024. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)
Moshe Feiglin prononçant un discours sur l'avenir de Gaza, à Jérusalem, le 17 janvier 2024. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)

Moshe Feiglin, un politicien d’extrême-droite qui avait quitté le Likud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, il y a une dizaine d’années, a annoncé mercredi sa candidature contre ce dernier lors des prochaines élections législatives.

Feiglin a déclaré à une foule d’environ 500 personnes au complexe Cinema City de Jérusalem que la décision de faire en sorte que son parti Zehut se représente aux élections pour la première fois depuis 2019 résulte de ce qu’il perçoit comme l’échec de Netanyahu, en ce qui concerne la guerre en cours à Gaza contre le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Nous avons besoin d’un Premier ministre différent, qui soit prêt à s’investir pour gagner. Zehut fournira, chaque fois que des élections auront lieu, un tel candidat », a affirmé Feiglin, faisant référence à son parti créé en 2014 – qui avait échoué à franchir le seuil de vote en 2019, la dernière fois qu’il s’était présenté.

Des centaines de personnes ont scandé « occupation, expulsion et implantation » lors du rassemblement, dont le thème central était l’avenir de la bande de Gaza. Il s’agissait de l’un des premiers rassemblements politiques de droite depuis que la guerre a éclaté le 7 octobre.

« Pour nous, la guerre à Gaza n’est pas simplement une guerre défensive. C’est une guerre de libération, la libération de la Terre de ses occupants », a insisté Feiglin. Il a préconisé le remplacement de la population palestinienne de la bande de Gaza par des Juifs.

Le rassemblement s’est déroulé alors que la frustration face à l’évolution de la guerre s’accroît dans les cercles de droite et face à ce qu’ils considèrent comme une politique insuffisamment agressive de la part du Premier ministre.

Feiglin, qui avait quitté le Likud en 2014 suite aux efforts de Netanyahu pour le mettre sur la touche, a ravi la foule en décrivant des maisons résidentielles « avec des arrière-cours soignées et verdoyantes » dans une future Gaza juive. Il a cité des versets bibliques pour établir des précédents historiques et plaider en faveur de la propriété juive de Gaza. Il a montré au public un dessin du Grand Temple de Jérusalem avec des gratte-ciel modernes : « Une vision pour le remplacement de la mosquée Al Aqsa par le Temple Juif sur le mont du Temple ».

Feiglin s’en est pris à Netanyahu : « Le fils de l’historien n’a pas su tirer les leçons de l’Histoire. Il n’a pas agi et n’a pas compris la grandeur de l’heure. C’est à lui qu’incombe la responsabilité. Pas au chef [de l’agence de renseignement] du Mossad. Pas au chef de l’armée. »

Zehut s’était précédemment présenté en tant que parti indépendant et, lors d’une élection en 2019, il était largement projeté dans les sondages d’opinion pour entrer à la Knesset avec jusqu’à 10 sièges, avant de faiblir et d’échouer à entrer pleinement au Parlement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.