Fermeture de la Knesset après l’infection d’un député de la Liste arabe unie
Rechercher

Fermeture de la Knesset après l’infection d’un député de la Liste arabe unie

Sami Abou Shahadeh a déclaré avoir été en contact avec des milliers de personnes, il a été photographié entouré de foules alors qu'il ne portait pas de masque

Le député de la Liste arabe unie Sami Abu Shehadeh (Capture d'écran: YouTube)
Le député de la Liste arabe unie Sami Abu Shehadeh (Capture d'écran: YouTube)

Jeudi, le député Sami Abu Shehadeh de la Liste arabe unie a annoncé qu’il avait été testé positif au coronavirus, quelques jours après avoir été photographié au milieu de foules sans porter de masques. La Knesset a été contrainte à suspendre la plupart de ses travaux jeudi.

Environ 700 employés du Parlement israélien ont reçu l’instruction de ne pas venir travailler. Les réunions de commissions et d’autres activités prévues jeudi ont été annulées, selon des médias israéliens.

Sami Abu Shehadeh, âgé de 44 ans, est entré en quarantaine il y a deux jours, après que son chauffeur s’est révélé porteur du coronavirus.

Les autorités cherchaient à savoir avec qui le député a pu être en contact lorsqu’il était à la Knesset.

Dans un entretien accordé à la chaîne publique Kan, l’intéressé a révélé avoir été au contact de milliers de personnes.

« Je suis allé réconforter des personnes en deuil, mais [j’ai] aussi [participé] à des événements familiaux et des manifestations, a-t-il dit. Je suis allé à des commissions, à l’assemblée plénière et même à la cafétéria ».

Le site d’information Walla a indiqué qu’il s’était rendu dans la tente installée par la famille d’Iyad Halak, un homme de 32 ans originaire de Jérusalem-Est qui a été abattu par la police samedi.

Des images du parlementaire rendant visite à la famille et assistant à une manifestation le montraient sans masque alors qu’il se tenait aux côtés d’autres personnes.

« J’appelle quiconque ayant été en contact proche avec moi à s’isoler et à faire un test. Je demande à tous de suivre les instructions du ministère de la Santé, a déclaré Sami Abu Shehadeh sur Twitter. Nous devons tous intégrer le fait que l’épidémie n’est pas terminée. Le virus existe toujours entre nous et le retour supposé à la routine facilite la propagation du virus de manière rapide et importante ».

Le député vit à Tel Aviv, où il siégeait auparavant au conseil municipal. Il est entré à la Knesset en octobre 2019 comme membre du parti Balad de la Liste arabe unie.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, de nombreux membres de la Knesset sont entrés en quarantaine après avoir été exposés à un porteur du virus, même si seul Yaakov Litzman s’est avéré contaminé.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre de la Santé Yaakov Litzman tiennent une conférence de presse sur le coronavirus au ministère de la Santé à Jérusalem, le 4 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le chef du parti Yahadout HaTorah occupait le poste de ministre de la Santé quand il a annoncé qu’il avait été testé positif au virus le 2 avril. Il a guéri depuis et dirige désormais le ministère du Logement.

La contamination de Litzman a contraint d’autres hauts responsables du gouvernement avec qui il avait été en contact à se mettre en quarantaine, notamment le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Ce dernier s’était déjà placé à l’isolement après qu’un de ses assistants était tombé malade. Lundi, un employé de son cabinet a été diagnostiqué positif, ce qui laisse penser que Netanyahu devra encore s’isoler. De hauts responsables ont cependant déclaré que ses contacts [distants] avec l’employé n’imposaient pas cette mesure.

L’annonce du député de la Liste arabe unie est intervenue alors qu’une forte augmentation du nombre de cas du coronavirus a été constatée ces derniers jours, principalement dans des écoles du pays.

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a décidé d’annuler les permis autorisant les étudiants étrangers à entrer dans le pays alors que l’on observe une recrudescence des cas.

Dans une lettre adressée mercredi aux responsables de yeshivot, Deri a écrit qu’il avait été « contraint d’annuler les permis jusqu’à nouvel ordre », a rapporté le site d’information Ynet.

Le chef du parti Shas Aryeh Deri arrive à la Knesset pour une rencontre avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le 3 mars 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Pourtant, selon l’article, les étudiants mariés seront autorisés à rentrer dans le pays avec leurs familles.

Selon les chiffres du ministère de la Santé publiés mercredi soir, environ 17 377 personnes ont été contaminées par le virus, une hausse de 92 cas par rapport à mardi soir. Le nombre de cas actifs a continué à augmenter, atteignant les 2 103, soit 48 de plus par rapport à la veille. Actuellement, 25 personnes sont sous respirateur artificiel, et 291 Israéliens sont décédés du virus au total.

Le ministère de la Santé a annoncé mercredi qu’un programme de tests sérologiques généralisé serait lancé la semaine prochaine pour aider à déterminer l’ampleur de l’exposition de la population au coronavirus.

Le ministère a déclaré que ces tests d’anticorps seraient réalisés à travers le pays par des centres de soin. Pour commencer, 70 000 personnes devraient être concernées.

Des dizaines de milliers de personnes seront ensuite dépistées dans le cadre de ce programme.

Les tests d’anticorps sont considérés comme un élément clef pour savoir qui a déjà contracté la maladie afin de mieux comprendre sa propagation et de définir une politique publique efficace en vue d’une possible deuxième vague.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...