Feu vert pour 2 000 logements dans les implantations, la moitié hors des blocs
Rechercher

Feu vert pour 2 000 logements dans les implantations, la moitié hors des blocs

Parmi les 1 957 logements proposés, 696 ont obtenu l'approbation finale ; plus de 1 000 autres devraient être commercialisés par le ministère du Logement dans les semaines à venir

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

Constructions dans l'implantation d'Efrat en Cisjordanie, le 26 janvier 2017. (Crédit :  Gershon Elinson/Flash90)
Constructions dans l'implantation d'Efrat en Cisjordanie, le 26 janvier 2017. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Un jour après que le gouvernement israélien a présenté des programmes pour la construction de quelque 2 000 logements en Cisjordanie, le ministère du Logement publie des appels d’offres pour 1 162 logements supplémentaires au-delà de la ligne verte.

Les appels d’offres portent sur 409 logements dans la ville d’Ariel, 459 logements dans la ville de Maale Adumim, 250 logements à Elkana et 44 à Maale Efraim.

La publication d’appels d’offres de commercialisation par le ministère du Logement est une étape bureaucratique que les projets dans les grandes agglomérations sont tenus de passer même après avoir reçu l’approbation « finale » de la construction par le ministère de la Défense.

Sur les 1 957 logements autorisés par le sous-comité de la haute planification de l’administration civile, 696 ont obtenu l’approbation finale pour la construction, tandis que 1 262 ont franchi une étape de planification antérieure connue sous le nom de « dépôt ».

Environ la moitié des logements en question seront situés dans des implantations isolées, en dehors des blocs d’implantations qui, selon la plupart des dirigeants israéliens, continueront de faire partie de l’État juif quel que soit l’accord de paix qui sera négocié avec les Palestiniens.

Parmi les programmes qui ont obtenu l’approbation finale pour la construction, on peut citer un projet de 102 maisons dans le village de Negohot, dans le sud de Hébron.

Une carte indiquant les localités où les projets de construction ont reçu l’approbation finale.

Le président du conseil régional de Hébron [South Hebron Hills], Yochai Damari, a remercié le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Avigdor Liberman dans un communiqué mercredi.

« Ces dernières années, nous avons travaillé avec l’aide des ministres du gouvernement pour construire et développer les localités des collines du sud d’Hébron en un bloc d’implantation solide et bien établi qui permet de maintenir des milliers d’hectares de terres d’État et constitue une zone tampon de sécurité protégeant le sud d’Israël », a indiqué M. Damari.

Parmi les autres projets qui ont obtenu l’approbation finale pour la construction, un plan de 54 maisons dans l’implantation de Har Bracha au nord de la Cisjordanie, un projet de 84 maisons dans l’implantation du bloc Etzion de Nokdim, et un projet de 70 maisons dans l’implantation d’Ateret au centre de la Cisjordanie.

Parmi les projets autorisés par l’étape du « dépôt », on peut citer un projet de 189 maisons dans l’implantation de Talmon, au nord-est de Ramallah. Cependant, le quartier prévu n’est pas contigu à la zone bâtie de la localité, ce qui a conduit l’ONG de gauche La Paix Maintenant à la qualifier de nouvelle implantation.

Parmi les autres projets qui ont franchi l’étape de la planification du « dépôt », mentionnons un projet de 136 maisons dans l’implantation de Tene Omarim dans le sud de la Cisjordanie, un projet de 206 maisons à Tzufim et un projet de 166 maisons à Alei Zahav.

Le nombre de logements confirmés mercredi diffère nettement des 3 900 logements que M. Liberman avait promis d’approuver dans un communiqué la semaine dernière. Cet écart s’explique en partie par le fait qu’environ un quart (1 195) des maisons mentionnées par le ministre de la Défense sont en cours d’approbation par le biais d’une étape appelée « marketing ».

Dans cette étape supplémentaire du processus de planification, les maisons sont commercialisées par le ministère du Logement auprès d’entrepreneurs privés, qui sont ensuite responsables de la réalisation de la construction. Toutefois, il est probable que ces 1 195 maisons dans des implantations importantes comme Ariel et Maale Adumim seront commercialisées dans les semaines à venir.

Une carte indiquant les implantations où les projets de construction ont été confirmés jusqu’à l’étape de planification du « dépôt ».

L’écart restant entre les chiffres de Liberman et le nombre de logements approuvés mercredi s’explique par le fait que le ministre de la Défense a semblé recompter quelque 700 logements qui avaient déjà été approuvés lors de réunions précédentes de l’administration civile.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...