Feu vert pour que des femmes allument la menorah au mur Occidental
Rechercher

Feu vert pour que des femmes allument la menorah au mur Occidental

La procureure générale adjointe Dina Zilber a ordonné au rabbin des Lieux saints d'inclure des femmes lors des cérémonies officielles de Hanoukka

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Anat Hoffman, à gauche, présidente des Femmes du Mur, avec les députées du Meretz Tamar Zandberg, au centre, et Michal Rozin, pendant une cérémonie privée d'allumage de bougies au 3e soir de Hanoukka, au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem , le 18 décembre 2014. (Crédit : Danielle Shitrit/Flash90)
Anat Hoffman, à gauche, présidente des Femmes du Mur, avec les députées du Meretz Tamar Zandberg, au centre, et Michal Rozin, pendant une cérémonie privée d'allumage de bougies au 3e soir de Hanoukka, au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem , le 18 décembre 2014. (Crédit : Danielle Shitrit/Flash90)

Le bureau du Procureur général a ordonné au rabbin responsable du mur Occidental d’inclure des femmes dans les cérémonies officielles d’allumage de la menorah sur le lieu sacré à Hanoukka et a exigé de recevoir la liste de ceux qui devraient prendre part à la cérémonie.

La procureure générale adjointe Dina Zilber a écrit au rabbin Shmuel Rabinovitch du mur Occidental que l’exclusion des femmes serait « une discrimination inacceptable, » a rapporté mardi le site d’information en hébreu Ynet.

« Nous vous demandons de vous assurer que vous veillez à l’inclusion et à la participation de femmes aux cérémonies officielles d’allumage des bougies, » a-t-elle écrit. « Empêcher la participation des femmes dans les cérémonies de l’Etat, comme la cérémonie dans notre cas, simplement parce qu’elles sont des femmes – est une discrimination inacceptable. »

« Obtenir une liste de tous les participants devant prendre part à ces cérémonies, dès que la liste est disponible, nous sera d’une grande aide », a-t-elle ajouté.

Chaque année des personnalités sont invitées à allumer une grand menorah à huit branches en face du mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem. Les cérémonies d’allumage sont organisées chaque soir de la fête de Hanoukka, qui cette année commence dimanche soir.

L’idée d’inclure des femmes dans la cérémonie annuelle a récemment pris de l’ampleur quand les députées Ksenia Svetlova de l’Union sioniste, et Tamar Zandberg et Michal Rozin du parti Meretz ont approché Rabinowitz lui demandant d’accorder aux deux sexes l’honneur d’allumer la menorah.

Une réponse évasive du rabbin a incité le groupe des Femmes du mur et le Centre pour la justice pour les femmes de lancer une campagne publique et juridique, notamment en faisant appel au procureur général, lit-on dans l’article.

Le rabbin du mur Occidental Shmuel Rabinovitch. (Crédit photo: Flash90)
Le rabbin du mur Occidental Shmuel Rabinovitch. (Crédit photo: Flash90)

Zilber a rejeté l’argument de Rabinovitch que l’inclusion des femmes est une « demande extrême » qui « allumerait un feu » [de protestation], selon Ynet. Elle a fait remarquer que ses arguments ne correspondaient pas aux principes de la loi, ni à un rapport du groupe inter-ministériel pour la prévention de toute discrimination publique contre les femmes, ni à une décision du gouvernement datant de 2014.

« Il n’y a aucune raison de supposer que la participation de femmes à ces cérémonies peuvent susciter et provoquer des troubles », a-t-elle répliqué.

Zilber a souligné que les députées Miri Regev et Tzipi Livni avaient par le passé toutes deux allumé la menorah au mur Occidental lors des cérémonies autres que l’événement officiel de l’Etat, montrant, selon elle, qu’il n’y a aucun motif religieux à s’opposer à ce que des femmes prennent part de la cérémonie.

Anat Hoffman, la chef de file de l’organisation des Femmes du mur qui milite pour le droit d’organiser des offices religieux féminins au mur, se félicite de la décision qui, dit-elle, est intervenue grâce aux efforts de son organisation.

« C’est tellement symbolique que les Femmes du mur sont l’allumette qui allumera la bougie pour la première fois où une femme allume la menorah lors de la cérémonie nationale de Hanoukka au mur Occidental, » a-t-elle dit.

« Ce n’est pas important quelle femme sera choisie pour ce grand honneur. Elle se tiendra sur les épaules des Femmes du mur qui ont fait campagne pendant 27 ans pour obtenir la liberté et l’égalité pour les femmes au mur Occidental.

« Il est clair pour moi qu’une bougie peut chasser beaucoup d’obscurité, mais aucune quantité d’obscurité ne peut éteindre une bougie. »

Le mur Occidental, les vestiges d’un mur de soutènement du Second Temple, est un site sacré et un symbole d’identité nationale pour les Juifs du monde entier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...