Fibromyalgie : Les malades éligibles à une allocation handicapé de l’Etat
Rechercher

Fibromyalgie : Les malades éligibles à une allocation handicapé de l’Etat

Cette maladie chronique a été reconnue comme pouvant faire l'objet d'une allocation de l'Etat ; une hausse des cas a été constatée dans le sud d'Israël, assailli par les roquettes

Image d'illustration de la souffrance (Crédit : Marjan_Apostolovic; iStock by Getty Images)
Image d'illustration de la souffrance (Crédit : Marjan_Apostolovic; iStock by Getty Images)

Les malades atteints de fibromyalgie pourront dorénavant toucher une allocation handicapé, a annoncé samedi soir l’Institut national d’assurance.

L’Etat reconnaîtra les patients atteints de cette pathologie à hauteur d’un taux de handicap établi à 50 %, après d’intenses consultations avec les malades et les professionnels de la santé.

Cette pathologie chronique se caractérise par une souffrance musculaire et du squelette élargie, un état de fatigue, des troubles du sommeil, de la mémoire et de l’humeur.

Les données transmises par le ministère de la Santé et l’Asaf, l’association israélienne de fibromyalgie, suggèrent que 4 % environ des Israéliens –
240 000 personnes – sont touchées par la fibromyalgie et par le syndrome de fatigue chronique, qui affectent les hommes et les femmes.

Il n’y a pas de traitement connu pour la fibromyalgie et les soins quotidiens se concentrent sur la gestion des symptômes. Ils comprennent habituellement des changements de mode de vie et des traitements alternatifs comme l’hydrothérapie, la thérapie cognitive et comportementale et les médicaments dans certains cas.

Dans les communautés du sud, adjacentes à la frontière avec Gaza, le nombre de personnes qui ont été diagnostiquées comme souffrant de fibromyalgie a augmenté de manière exponentielle au cours des dernières années, selon un rapport diffusé au mois de mai par le NATAL – le centre de traumatisme et de résilience israélien.

Les professionnels médicaux expliquent cette hausse de cas à proximité de l’enclave palestinienne comme pouvant résulter du stress – ou être exacerbée par ce dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...