FIFA : Blatter démissionne, le prince Ali candidat
Rechercher

FIFA : Blatter démissionne, le prince Ali candidat

Michel Platini, président de l'UEFA, a salué cette "décision difficile"

Le président de la FIFA Joseph Blatter. (Crédit : Sepp Blatter image via Shutterstock)
Le président de la FIFA Joseph Blatter. (Crédit : Sepp Blatter image via Shutterstock)

La démission de Sepp Blatter de la présidence de la Fifa, annoncée mardi, est « une décision difficile, courageuse et c’est la bonne décision », a réagi dans un communiqué le président de l’UEFA, le Français Michel Platini, qui avait appelé à voter pour son adversaire, le prince jordanien Ali.

Blatter, 79 ans, en poste depuis 1998, a indiqué mardi qu’il convoquait un congrès extraordinaire où il remettra en jeu son mandat et au cours duquel son successeur sera élu, alors que la Fifa est confrontée à des scandales de corruption.

Michel Platini avait indiqué jeudi, à la veille de la réélection de M. Blatter, qu’il avait lui-même demandé au président de la Fifa de démissionner.

« Je lui ai demandé de démissionner, assez c’est assez. +Sepp+ Blatter m’a écouté, mais il m’a dit +non, c’est trop tard+. C’est dommage », avait expliqué à la presse Platini, qui avait appelé à voter pour le challenger du président sortant, le Prince jordanien Ali bin Hussein.

Soutien de Sepp Blatter en 1998 lors de la première élection du Suisse à la présidence de la Fifa, Platini n’a pas accepté que son ancien mentor se présente cette année pour un 5e mandat.

Platini qui avait appelé à voter pour le Prince Ali, lequel a poussé vendredi Sepp Blatter à un inattendu deuxième tour avant de se retirer, pourrait désormais faire figure de candidat du renouveau pour prendre la tête d’une Fifa en grande souffrance.

Interrogé pour savoir si Michel Platini envisageait désormais de se porter candidat, le service de presse de l’UEFA a fait savoir qu’il n’y aurait « pas d’autres déclarations aujourd’hui (mardi) ».

Le prince Ali, candidat malheureux à la présidence de la Fifa vendredi dernier, se présentera de nouveau à une nouvelle élection après la démission de Joseph Blatter, a déclaré à l’AFP un de ses adjoints.

« Dans le cas de nouvelles élections, le prince Ali est prêt », a déclaré Salah Sabra, vice-président de la Fédération jordanienne de football, présidée par le prince Ali, ajoutant que le prince était prêt aussi « à prendre la présidence dans l’immédiat si on lui demande ».

« Nous étudions actuellement la situation juridique à la présidence de la Fifa » qui a « perdu, selon lui, sa légitimité ».

« Le prince Ali est prêt à prendre la tête de la Fifa à tout moment, si on lui demande », a-t-il martelé.

M. Sabra a estimé que la démission de Blatter était « un grand effondrement », ajoutant que le prince Ali « a réussi à provoquer le changement » à la tête de la Fifa.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...